Racing 92 : La lettre de De Cromières ne plaît pas à Lorenzetti

le
0

Eric De Cromières, le président de Clermont, a publié une lettre ouverte ce vendredi pour exiger des changements en termes d'arbitrage. Une lettre qui a particulièrement agacé Jacky Lorenzetti, le président du Racing 92.

Clermont n'en démord pas et continue d'attaquer l'arbitrage. A l'origine de la colère du club auvergnat : les décisions de M. Ruiz et de son assistant vidéo lors de la demi-finale perdue par l'ASM face au Racing 92 (34-33, a.p.). Ce vendredi, Eric De Cromières, le président, a communiqué sur le site du club une lettre ouverte pointant du doigt l'arbitrage. Il cite plusieurs éléments qui auraient défavorisé son équipe. « Vous avouerez que ces 10 occurrences, toutes arbitrées en faveur d’une même équipe, défient les règles de la simple statistique, du hasard ou des probabilités », peut-on lire dans la lettre.

Lorenzetti agacé

La lettre a été publiée le jour de la finale du Top 14, ce qui a le don d'agacer Jacky Lorenzetti, le président du Racing 92. « Je tiens à réagir et à m'indigner contre la sortie de Monsieur Éric de Cromières, que je trouve complètement puérile et inappropriée, lance l'homme fort du club francilien à Rugbyrama.fr. L'entraîneur Franck Azéma a parlé sur ce sujet dans la semaine, son président aurait pu attendre un autre jour que celui de la finale pour sortir sa lettre… Je ne comprends pas. C'est presque de la vengeance ! Quelque part, je pense qu'ils pètent les plombs ». Pourtant plutôt discret à l'accoutumée, Eric De Cromières paraît bien déterminé à faire entendre son point de vue. La polémique n'a pas fini de faire couler de l'encre.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant