Racing 92 / H.Chavancy : " Evidemment un gros test "

le
0
Racing 92 / H.Chavancy : " Evidemment un gros test "
Racing 92 / H.Chavancy : " Evidemment un gros test "

La Coupe du monde terminée pour le XV de France, tous les regards se tournent de nouveau vers le Top 14. Et dès vendredi, en ouverture de la 6eme journée, place au premier derby parisien de la saison, le Racing 92 accueillant le Stade Français. Henry Chavancy, le centre des Ciel et Blanc, espère ne pas revivre le même cauchemar que la saison dernière face au champion de France.

Henry Chavancy, ressentez-vous de l’excitation avant ce derby ?
Comme avant chaque match. Mais ce week-end c’est décuplé parce que c’est un derby. A domicile on devra gagner d’autant plus qu’on a un passif douloureux avec cette équipe l’année dernière. Ils nous ont battu trois fois et notamment en quarts de finale. On aura à cœur de continuer notre bon début de saison (ndlr : 4 victoires, 1 défaite) et de réagir après ces trois défaites consécutives contre le Stade Français.

Repensez-vous aux matchs de l’année dernière ?
Il n’y avait pas photo. Le Stade Français était dans une dynamique très positive et nous l’inverse. Là c’est une nouvelle saison et les dynamiques se sont inversées puisqu’on a fait un super début de saison et le Stade Français a eu plus de difficultés (ndlr : 2 victoires, 3 défaites). Mais on sait que ça sera un match extrêmement difficile, très disputé, très engagé. J’espère que l’issue sera favorable pour nous.

Sur quoi axez-vous la préparation de ce match ?
On travaille sur tous les secteurs, sur ce qui a été depuis le début de saison sauf peut-être à Agen où on a été défaillant sur la défense et l’engagement (défaite : 30-18). On travaille aussi beaucoup sur notre jeu, on essaye de développer de plus en plus de jeu. Ce week-end à Oyonnax on a eu une conquête très efficace qui nous a permis de développer pas mal de jeu, de se faire plaisir sur le terrain. Il va falloir que tous les ingrédients soient réunis ce week-end. C'est-à-dire une bonne défense et une bonne utilisation du ballon en attaque pour mettre à défaut cette équipe du Stade Français qui est bien en place.

Est-ce que le fait que le Stade Français soit l’équipe qui se fait le plus de passes change votre approche du match ?
On essaye de ne pas trop se focaliser sur les adversaires même si évidemment on étudie leurs qualités et leurs défauts. On a un système défensif bien en place et on ne veut pas le changer sous prétexte qu’une équipe joue plus ou moins avec le ballon ou devant la défense. C’est un système qui a fait ses preuves et on va continuer à le respecter. On a vu depuis le début de saison que quand on était appliqué et engagé, on arrive à bien défendre.

« On avait à cœur de faire en sorte que les internationaux ne reviennent pas comme des messies »

Le Stade Français a un jeu assez varié. Est-ce que cela vous fait peur ?
Ils peuvent aussi bien utiliser la largeur du terrain que les avants pour fixer les défenseurs donc il y a beaucoup d’incertitudes finalement. On a les qualités pour faire face à ce déséquilibre et à cette incertitude. Ca sera évidemment un gros test pour nous mais j’ai confiance en notre capacité de relever le défi.

Beaucoup de jeunes ont intégré l’équipe pro et vont vivre leur premier derby. Ont-ils pris conscience de l’importance de ce match ?
Les jeunes n’ont pas forcément besoin d’être stimulés. Ils viennent du centre de formation du Racing. Ils ont connu pas mal de derbies en jeunes et je pense que c’est là que la rivalité est la plus exacerbée, plus qu’en pro. Si vous leur posez la question, ils vous diront que c’est un match particulier pour eux, pour moi aussi évidemment et pour toute l’équipe. Même les nouveaux ont compris l’importance de ce match. On sent que c’est une semaine particulière et on a envie de relever la tête par rapport à ce qui s’est passé l’année dernière, à ce match chez nous qu’on a perdu assez largement à 14 contre 15, et évidemment à ce quart de finale qui a été très douloureux pour nous, pour le président, pour les supporters, pour les partenaires... On a envie de réagir et on va essayer de gagner.

Le président vous a-t-il passé un message ?
On a compris que ça lui ferait particulièrement plaisir de gagner ce match, mais il n’a pas besoin de nous le dire. On est des grands garçons, on connaît la rivalité entre les deux clubs, que ce soit sur le terrain mais aussi en dehors

Les internationaux sont rentrés en début de semaine ...
Je ne sais pas s’ils vont jouer ou pas. En tout cas à Oyonnax on avait à cœur de bien faire le travail, de faire en sorte que les internationaux ne reviennent pas comme des messies parce qu’on en aurait pris 30. On a fait un bon boulot depuis le début de la saison et on a montré aux entraîneurs qu’on pouvait faire sans eux, même si on est ravis qu’ils reviennent et qu’ils vont nous apporter énormément par leurs qualités sur et en dehors du terrain. On est sûrs que tous ensemble on va faire de belles choses cette saison.

(avec Jérémy Ballester)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant