Racing 92. Dan Carter : «Je suis très fier de l'équipe»

le , mis à jour à 11:07
0
Racing 92. Dan Carter : «Je suis très fier de l'équipe»
Racing 92. Dan Carter : «Je suis très fier de l'équipe»

Six pénalités réussies et une précision chirurgicale dans l'animation du jeu francilien : Dan Carter a réalisé une prestation majuscule face à Toulouse. C'est avec sobriété que l'ouvreur néo-zélandais analyse son rôle et se projette sur la fin de saison.

 

Comment avez-vous vécu cette qualification ?

DAN CARTER. Je suis très heureux. C'était un match très dur, très physique. Toulouse nous a posé beaucoup de problèmes et nous a mis énormément de pression, jusque dans les dernières minutes. Mais on a réussi à tenir et je suis très fier de l'équipe, de la solidarité qu'on a montrée et de l'état d'esprit.

 

Le match a été fermé et vous avez fait la différence au pied...

Il y avait deux grosses défenses. C'était très difficile de trouver des espaces, de faire des différences. On a quand même réussi à prendre le score mais Toulouse n'a jamais été décroché. Concernant ma réussite au pied, j'avais effectué une bonne semaine de préparation. Ce n'étaient pas des tentatives très difficiles non plus. Je suis très heureux d'avoir réussi à récompenser le travail de mes coéquipiers.

 

Dans quel état allez-vous aborder la demi-finale face à Clermont ?

On n'a que six jours pour préparer ce qui va être un autre gros combat, un très gros match . Ce week-end, on va le consacrer à la récupération. On va devoir se remettre physiquement et mentalement. Ce n'est pas facile de préparer une rencontre en aussi peu de temps, mais on n'a pas le choix.

 

Vous avez battu à deux reprises l'ASM en phase régulière. Cela fait-il du Racing le favori ?

On les a battus mais, en phase finale, tout est remis en jeu. Clermont a terminé en tête de la phase régulière, il doit bien y avoir des raisons ! Il faudra à nouveau sortir une grosse prestation si on veut espérer se qualifier. Ils ont énormément de qualités sur le terrain, mais aussi sur le banc de touche. Ils n'ont vraiment pas beaucoup ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant