Racing 92 - Clermont : Les Racingmen enchaînent !

le
0

Le Racing 92 a remporté son match face à Clermont (26-20) et a stoppé la série de victoire de l'ASM en Top 14. Les Franciliens se sont nourris des nombreuses fautes clermontoises. Avec cette victoire, les Racingmen reviennent à hauteur de Toulon, troisième. Les coéquipiers de Damien Chouly, toujours leader du championnat, repartent sans le point de bonus offensif.

Le debrief

Le match est parti sur un rythme élevé. Clermont a mené les premières attaques mais sans être dangereux. Mais, au bout de dix minutes, Aurélien Rougerie, parfaitement lancé dans l’intervalle par Wesley Fofana, a déchiré le rideau défensif francilien pour inscrire le premier essai de la rencontre. Mais l’ASM va commettre de nombreuses fautes qui vont permettre aux coéquipiers de Brice Dulin, en jambes dans ce match, de coller au score. Alexandre Lapandry a reçu un carton jaune pour un placage sans ballon et a laissé Clermont à 14. Les Franciliens vont parfaitement exploiter leur supériorité numérique. Camille Chat, très en vue, a percé la défense clermontoise sur une vingtaine de mètres mais sans pouvoir conclure. Les joueurs de Franck Azéma, qui ont joué contre le vent en première période, ont commis trop de fautes et ont été pénalisés sept fois à la demi-heure de jeu. Maxime Machenaud a passé trois pénalités pour prendre la première fois l’avantage au tableau d’affichage. Une avance de courte durée puisque dans la foulée, Clermont a inscrit un bel essai par Damien Chouly. Nick Abendanon a reçu une passe sautée sur son aile et a remis à l’intérieur pour le troisième ligne international qui s’est défait de Brice Dulin en dernier défenseur pour marquer sous les poteaux. Mais l’ASM va se mettre à nouveau à la faute et concéder une pénalité sous ses poteaux (14-12). Au retour des vestiaires, Parra et Machenaud ont rajouté une pénalité chacun (17-12). Les deux équipes ont gratté plusieurs ballons au sol se rendant coup pour coup. Clermont a continué d’attaquer mais a commis deux en-avants suite à de belles séquences dont une percée de Nakaitaci sur son aile. Le Racing 92, contre le vent, a envoyé du jeu mais s’est heurté à une bonne défense clermontoise. Après un coup de pied par-dessus de Talès pour lui-même, le demi d’ouverture international est bousculé par Jonathan Davies. M. Attalah va donner une pénalité et un carton jaune au trois-quarts centre gallois qui venait de rentrer. Maxime Machenaud a passé la pénalité pour redonner l’avantage aux Franciliens. Camille Lopez a ajouté trois points (20-18) mais les joueurs de Laurent Labit et de Laurent Travers ont repris la tête grâce à la septième pénalité de Maxime Machenaud. Le Racing 92 va s’appuyer sur une bonne défense en fin de match pour contrer les vagues clermontoises. Albert Vulivuli a même inscrit un essai en fin de match pour assurer la victoire de son équipe suite à un contre de Rokocoko sur Davies. L’ailier, qui était joker Coupe du monde à Clermont en début de saison, est allé marquer tranquillement dans l’en-but de l’ASM (26-20). Le Racing 92 s’impose et enchaîne après sa qualification en finale de Champions Cup. Les joueurs de Jacky Lorenzetti se hissent même à la troisième place du Top 14 à égalité de points avec Toulon (68). Clermont repart sans le bonus défensif, une première cette saison, et manque l’occasion de creuser l’écart sur son dauphin Montpellier.

Le joueur qui a crevé l’écran

MACHENAUD a bien mené son équipe face à Clermont en l’absence de Dan Carter. Le demi de mêlée a bien alterné le jeu du Racing 92 dynamisant à bon escient. L’international français a aussi été en réussite face aux perches avec sept coups de pieds réussis sur huit tentatives. Une belle prestation.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Les têtes sont forcément à la finale de Coupe d’Europe mais on a réussi à gagner. Tout n’a pas été parfait mais on a réussi à sortir un gros match ce qui est très bien pour la suite. » (Maxime Machenaud – Racing 92, au micro de Canal+)

La stat dont on se souviendra

94. Comme le nombre d’essai inscrit en carrière par Aurélien Rougerie avec Clermont en championnat de France.

Les joueurs à la loupe

Racing 92 CHAT a fait une bonne partie dynamisant par ses courses l’attaque francilienne. Le talonneur a aussi réussi son match en conquête. DULIN a encore pesé de par ses nombreuses relances. L’arrière a aussi été bon en défense et sur son placement. LAURET a beaucoup donné en défense mais aussi dans le jeu. Enfin, DUCALCON a fait une belle rentrée permettant à son équipe de retrouver de l’avancée.   Clermont FOFANA a bien manœuvré dans le jeu tandis que ROUGERIE a été bon en défense mais aussi en attaque, marquant un bel essai. Pour son retour en tant que titulaire, LOPEZ a réalisé une performance correcte. VAHAAMAHINA a été présent dans le combat et en défense. NAKAITACI s’est illustré par sa technique et par ses courses tout comme ABENDANON. CHOULY, auteur d’un essai, aura pesé dans ce match.  

La feuille de match

TOP 14 (22EME JOURNEE) / RACING 92 – CLERMONT : 26-20

Stade Yves du Manoir (14 000 spectateurs environ) Temps bon - Pelouse correcte Arbitre : M.Attalah Essais : Rougerie (10eme) et Chouly (36eme) pour Clermont - Vulivuli (78eme) pour le Racing 92 Transformations : Parra (10eme et 36eme) pour Clermont Pénalités : Machenaud (16eme, 24eme, 34eme, 41eme, 44eme, 58eme et 66eme) pour le Racing 92 - Parra (42eme) et Lopez (61eme) pour Clermont Drops : Aucun Carton jaune : Lapandry (26eme) et Davies (57eme) pour Clermont Cartons rouges : Aucun Racing 92 Dulin – Dupichot, Dussartre, Vulivuli, Imhoff, Talès (o), Machenaud (m) – Dubarry, Claassen, Lauret – Van Der Merwe, Carizza – Tameifuna, Chat, Ben Arous Entraîneur : L.Labit et L.Travers Clermont Spedding – Nakaitaci, Rougerie, Fofana, Abendanon – (o) Lopez, (m) Parra – Lapandry, Chouly (cap), Kolelishvili – Vahaamahina, Van der Merwe – Kotze, Kayser, Chaume Entraîneur : F.Azéma
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant