Racing 92 : Carter a failli arrêter en 2014

le
0
Racing 92 : Carter a failli arrêter en 2014
Racing 92 : Carter a failli arrêter en 2014

Dans une interview au Player's Tribune, Dan Carter a déclaré qu'il avait songé à arrêter sa carrière en 2014, après s'être cassé la jambe. Mais sa femme l'a convaincu de continuer, avec la suite que l'on connait ces dernières semaines : une Coupe du monde remportée et un titre de meilleur joueur en 2015.

Champion du monde avec les All Blacks en octobre dernier, meilleur joueur de la planète en 2015 pour la troisième fois de sa carrière, Dan Carter est encore au sommet de son art. Pourtant, il aurait pu ne pas connaître une année aussi heureuse à en croire une interview qu'il a accordé au Player's Tribune. Dans l'entretien, l'ouvreur est revenu sur la saison 2014, cauchemardesque pour lui, et qui a bien failli le pousser à arrêter sa carrière : « Deux semaines avant de retrouver les All Blacks, je me suis cassé la jambe lors de la finale du Super Rugby 2014. La convalescence a duré six mois et je repartais de zéro. Nous étions à 15 mois de la Coupe du monde et il était clair que je n'étais pas en état de la disputer. » 

Personne n'imagine alors qu'il pourrait être aussi brillant quelques mois plus tard lors du Mondial en Angleterre, où il inscrira 84 points, avec une finale presque parfaite face à l'Australie. Non, quelques mois plus tôt, le joueur est alors en plein doute après plusieurs critiques sur son jeu et cette terrible blessure : « Pour la première fois de ma vie, je me suis posé la question de savoir à quel point j'aimais mon sport. Je me suis aussi demandé si mon corps pourrait supporter de tout recommencer. D'un coup, les critiques dues à mon âge prenaient sens. Les grands matches étaient devenus des souvenirs et je me demandais quel serait mon leg si je décidais d'arrêter à ce moment. » 

Finalement, Carter trouvera les ressources nécessaires chez sa femme pour ne pas lâcher, et continuer : « J'ai la chance d'avoir une femme qui a représenté la Nouvelle-Zélande en hockey et qui comprenait très bien ma problématique. Je lui ai dit que je ne croyais plus tellement en moi, en tant que sportif. Elle a été mon phare dans la tourmente, ma planche de salut. Et quels que soient mes arguments, elle m'encourageait toujours à continuer. Sans elle et mon amour du maillot All Black, j'aurais probablement déjà mis un terme à ma carrière. Mais j'ai finalement continué. » Son nouveau club, le Racing 92, avec qui il va faire ses débuts samedi en Coupe d'Europe contre Northampton, ne doit pas s'en plaindre aujourd'hui. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant