Rachida Dati lance une nouvelle attaque contre François Fillon

le
0

PARIS (Reuters) - L'ancienne ministre de la Justice Rachida Dati a lancé dimanche une nouvelle attaque verbale contre le Premier ministre François Fillon, auquel elle conteste l'investiture pour un siège de député dans une circonscription huppée de Paris.

Cet affrontement trouble depuis plusieurs mois le camp majoritaire et se poursuit alors même que Rachida Dati, en disgrâce depuis son éviction de la place Vendôme en 2009, est revenue dans la lumière avec une place dans la campagne de Nicolas Sarkozy.

Sur Radio J, Rachida Dati a d'abord accusé François Fillon de procéder à des nominations de complaisance au Conseil économique et social pour favoriser son élection.

"Il a nommé au Conseil économique et social des personnes qui n'ont rien à voir avec leur compétence, simplement parce qu'ils sont parisiens et qu'ils peuvent l'aider dans le cadre de sa campagne (...) Moi ça me choque, je ne fais pas de la politique comme ça", a-t-elle dit.

Elle a ensuite expliqué que le Premier ministre cherchait à l'écarter de la campagne Sarkozy et a moqué son style.

"C'est un secret pour personne, il mène un combat acharné contre moi, il met la pression pour que je sois exclue de la campagne présidentielle. On a besoin de tout le monde pour gagner. (...) Ce qui le sauve, c'est peut être son apparence, parce qu'il est bien coiffé, un beau costume, des chaussettes rouges, donc tout va bien", a-t-elle dit.

En octobre dernier, l'ancienne ministre avait lancé une première salve avec une attaque en règle contre le chef du gouvernement. Elle l'avait accusé de se servir de son poste pour préparer son arrivée dans la capitale en distribuant des postes ou en faisant rémunérer sur fonds publics un conseiller chargé de sa future campagne électorale.

Thierry Lévêque, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant