Rachida Dati dément être intervenue dans l'affaire Visionex

le
0
Selon Le Canard enchaîné , l'ex-garde des Sceaux a demandé en 2008 la clôture des investigations du juge d'instruction dans cette affaire, où un ex-conseiller d'Alliot-Marie est mis en examen.

Lors de la perquisition au domicile de David Sénat, mis en examen dans le cadre de l'affaire Visionex, le 30 septembre dernier, les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) ont fait une trouvaille embarrassante pour Rachida Dati, selon le Canard enchaîné. En marge d'une lettre de Michèle Alliot-Marie sur l'affaire Visionex, datant de juillet 2008, les policiers auraient découvert des annotations manuscrites de l'ancienne garde des Sceaux : «Merci de clôturer les investigations dans le cadre de la commission rogatoire, car la bonne foi a été prouvée», écrit Rachida Dati selon l'hebdomadaire satirique.

Le Canard enchaîné affirme que la ministre de la Justice de l'époque a tenté de bloquer l'enquête menée par la juge d'instruction Nadine Berthélémy-Dupuy. En vain, puisque la magistrate dispose d'un statut inamovible et n'est pas placée, contrairement au parquet, sous l'autorité de la Chancellerie. Ses investigations visent la société Visionex po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant