Rachel Lambert : "Personne ne veut d'un référendum sur sa vie"

le
0
Rachel Lambert, à la Cour européenne des droits de l'homme, le 7 janvier 2015.
Rachel Lambert, à la Cour européenne des droits de l'homme, le 7 janvier 2015.

"J'aurais au moins aimé que son visage soit flouté", confie Rachel Lambert, épouse de Vincent Lambert, après la diffusion d'une vidéo montrant son mari tétraplégique et en état végétatif depuis 2008 dans sa chambre d'hôpital. Choquée après l'avalanche de réactions provoquées par des images, Rachel Lambert a déploré jeudi sur Europe 1 "le référendum" sur l'état de son époux. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a été saisi après la diffusion de la vidéo.

"Cette vidéo ne nous apprend rien de nouveau sur l'état de santé de Vincent. Il a été expertisé par des spécialistes des neurosciences mandatés par le Conseil d'État", explique Rachel Lambert. "On peut sortir du coma et être dans un état végétatif, qui n'empêche en rien d'ouvrir les yeux", a-t-elle ajouté, précisant avoir passé elle-même des années à essayer de comprendre les maigres signes de vie de son époux, avec l'aide des médecins. Son regard ou le fait qu'il déglutisse ne sont, selon elle, que "des gestes purement réflexes". "En deux minutes, on ne peut pas faire un diagnostic", résume-t-elle.

"Personne ne veut d'un référendum sur sa vie"

"Personne ne veut d'un référendum sur sa vie", conclut Rachel Lambert, très troublée par la vidéo et choquée par l'emballement médiatique qu'elle a suscité. Elle appelle à ce que "la calomnie" s'arrête "sur les réseaux sociaux" et émet enfin un doute sur l'auteur de ces images :...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant