Rachats d'entreprises : quel type d'acquéreur paie le plus cher ?

le
0
Lorsque l'acquéreur, dit «stratégique», est une entreprise, il valorise en général mieux ça cible. (© S. Laporte / Le Revenu)
Lorsque l'acquéreur, dit «stratégique», est une entreprise, il valorise en général mieux ça cible. (© S. Laporte / Le Revenu)

Entre un fonds d'investissement et une entreprise, quel est l'acquéreur qui présente l'offre d'achat la plus rémunératrice pour les actionnaires ? Des universitaires se sont penchés sur la question (*) et la lettre de finance d'entreprise, Vernimmen.net, en donne les principaux enseignements. L'étude a porté, non pas sur des offres publiques d'achat, mais sur le système des enchères d'acquisition (en cash), pour 349 entreprises américaines, entre 2000 et 2008.

Ce travail de recherche conclut que lorsque l'acquéreur, dit «stratégique», était une entreprise, il a mieux valorisé sa cible, avec une prime de 16,7% par rapport au cours de Bourse moyen de référence. En revanche, les acquéreurs financiers n'ont proposé, eux, qu'une prime de 11,7%, dans l'échantillon étudié.

Ce sont les synergies anticipées de la fusion en projet qui font la différence entre les deux catégories d'acquéreurs : «Les acquéreurs stratégiques, du fait de leur capacité à dégager des synergies, valorisent davantage les cibles que les acquéreurs financiers», explique la lettre Vernimmen.net. En effet, les acquéreurs financiers, tels les fonds de capital-investissement, n'ont pas cette expertise puisqu'ils connaissent moins bien le secteur d'activité de leur cible. Ils ont d'autres atouts, notamment leur l'aptitude à lever plus facilement des fonds, mais

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant