Rachat de SFR : Bouygues Telecom négocie avec Free la vente de son réseau

le
0
Rachat de SFR : Bouygues Telecom négocie avec Free la vente de son réseau
Rachat de SFR : Bouygues Telecom négocie avec Free la vente de son réseau

Pour faciliter son mariage avec SFR, Bouygues annonce ce dimanche être prêt à céder son réseau d'antennes et ses fréquences de téléphonie mobile à son concurrent Free, dans le «Journal du Dimanche». Sur le front de l'emploi, les syndicats de Bouygues Telecom et de Free se déclarent «pas inquiets» ou «rassurés».

Cette fusion rebattrait totalement les cartes dans la téléphonie mobile française que se partagent aujourd'hui quatre acteurs. Le leader, Orange, a aujourd'hui 27 millions de clients mobiles, SFR en a 21 millions, Bouygues Telecom 11 millions et Free 7,4 millions. Dans une interview au «Parisien dimanche» - «Aujourd'hui en France», Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, marque sa préférence pour un secteur avec trois opérateurs. Et pousse l'offre de rachat de Bouygues sur SFR face à celle de Numéricable.

Free et Bouygues mettent en avant le «bénéfice» pour les consommateurs

En milieu de journée, Iliad, la maison mère de Free, a confirmé avoir signé un accord de négociations exclusives avec Bouygues et Bouygues Telecom. Elle ne seront menées à terme «que dans l'hypothèse où l'opération de rachat de SFR par Bouygues aboutit et que les autorisations nécessaires sont obtenues». Iliad estime que «dans une configuration de marché revenu à trois acteurs, cette opération permettrait à Free Mobile d'accélérer sa dynamique commerciale ambitieuse au bénéfice du consommateur».

Bouygues Telecom considère que céder son réseau à Free apporte «une réponse aux impératifs de concurrence». «Sans atténuer la très vive concurrence qui règne sur le marché français, cet accord, tout comme la fusion Bouygues Telecom - SFR, contribuerait au retour du secteur de la téléphonie mobile à un équilibre permettant de dynamiser l'emploi, de réaliser les investissements souhaités par les pouvoirs publics et de développer la qualité de service et l'innovation au bénéfice des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant