Rachat d'or : la moitié des établissements en infraction

le
4
DR
DR

(lerevenu.com) - La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a mené en 2012 une vaste enquête auprès des différents opérateurs de ce secteur. Le bilan est sévère puisque le service fait état d'un taux d'anomalies très élevé chez ces intermédiaires (nouvelles enseignes ou entreprises plus anciennes, bijouteries établies ou itinérantes, établissements spécialisés dans le rachat d'or ou brocanteurs, etc.).

Les pratiques commerciales contrôlées allaient de la publicité aux opérations de démarchage, en passant par le rachat d'or et de bijoux « au déballage », c'est-à-dire dans des lieux qui ne sont pas destinés à ce type de commerce (halls d'hôtels, buralistes, etc.). Sur les 463 établissements contrôlés, 251 se trouvent en situation d'anomalie, soit plus d'un sur deux ! A l'issue de cette enquête, 212 avertissements ont été envoyés et 39 intentions de procès-verbaux ont été dressées.

Les infractions constatées sont diverses : manque de transparence amplifié par l'absence de factures ou de documents matérialisant l'achat, publicités mettant en avant la possibilité d'un paiement « cash » ou « en toute discrétion », alors que ces pratiques sont illicites, etc. Consciente des problèmes, les députés ont adopté, début juillet, un dispositif encadrant l'information donnée au consommateur, avec un droit de rétractation, et précisant les moyens de paiement autorisés dans le cadre du rachat d'or. Les sanctions pénales en cas d'infraction seront portées à deux ans de prison et 150.000 euros d'amende.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lerou05 le samedi 3 mai 2014 à 18:15

    Ou bien carrément nous acheter nos lingots et nous allons acheter nous mêmes notre machine.Si vous êtes intéressé par cette échange, je vous prie de nous écrire:coop.afrique.richesses@live.fr pour avoir plus de détails.

  • lerou05 le samedi 3 mai 2014 à 18:14

    Monsieur/MadameProche collaborateur du gérant d'une coopérative minière, je suis chargé de rechercher un homme ayant la capacité financière de prendre en charge l'achat des machines d'extraction du "métal OR" dont la photo est jointe à ce mail contre la valeur équivalente et même légèrement au dessus de la valeur, la quantité en lingots d'or pur déjà groupés en morceaux de 1,5kg chacun.

  • M7097610 le jeudi 15 aout 2013 à 12:19

    les gogo vendent leur or ! Les deputés comme le droit n'ont pas à protéger les imbéciles !

  • bcalil le jeudi 25 juil 2013 à 19:03

    Après la dématérialisation des actions de bourse, titres et bons de caisses etc. depuis 1984, il ne reste plus à nos chers députés que de dématérialiser l'or physique et les billets de banque peu à peu !