Rachat d'Alstom : une offre de Siemens se prépare pour contrer General Electric

le
9
Rachat d'Alstom : une offre de Siemens se prépare pour contrer General Electric
Rachat d'Alstom : une offre de Siemens se prépare pour contrer General Electric

Le géant industriel allemand Siemens s'apprête à faire une offre concurrente à celle de l'américain General Eletric (GE) pour l'acquisition d'une partie des activités d'Alstom.

«Une offre de Siemens se prépare», a indiqué une source à la veille de la venue à Paris du PDG de General Electric, Jeffrey Immelt, pour des discussions en vue de l'acquisition de la division énergie d'Alstom, un des fleurons industriels français.

Jeffrey Immelt devrait rencontrer le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, selon des sources concordantes qui se refusaient ce samedi à préciser le lieu et l'heure de l'entrevue.

L'opération vise l'achat des actifs du groupe français liés à l'énergie (équipements pour centrales thermiques, lignes à haute tension, énergies renouvelables, soit les divisions «Power» et «Grid»), qui représentent plus de 70% de l'activité d'Alstom et un chiffre d'affaires de 14 Mds?. La transaction est estimée à quelque 10 Mds?. La branche transport, qui fabrique les célèbres trains à grande vitesse (TGV), ne serait, elle, pas concernée par cette acquisition.

Préserver l'emploi

Bien que l'Etat ne soit plus actionnaire de l'entreprise depuis 2006, Arnaud Montebourg s'est invité dans le dossier, justifiant son interventionnisme par la nécessité de prémunir la France du risque de perdre un centre de décision et d'éventuels emplois. Dès vendredi, il a reçu Clara Gaymard, la dirigeante de GE en France pour s'assurer qu'a minima l'emploi serait préservé.

De son côté, le PDG d'Alstom, Patrick Kron, a simplement confirmé aux organisations syndicales que le groupe était en discussions «pour une opération industrielle».

La rencontre de dimanche entre les différentes parties sera sans doute un tournant pour Alstom, qui pâtit depuis un an d'un coup de frein sur son marché principal des centrales électriques.

«Arnaud Montebourg reçoit et recevra toutes les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • blbryvsg le dimanche 27 avr 2014 à 10:13

    Suite ... C'est tout bonnement l'illustration de la phrase de la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe, Victoria Nuland : "Fuc.k the EU"

  • blbryvsg le dimanche 27 avr 2014 à 10:09

    Pendant que la BCE maintient un euro fort qui pénalise notre industrie à l'exportation - Alstom notamment -, la FED inonde les US de dollars en imprimant à qui mieux mieux. Cette monnaie de singe atterrit dans la trésorerie des sociétés américaines qui peuvent ainsi acheter les entreprises européennes fragiles. Bien joué ! A propos, le Monopoly n'est-il pas une invention américaine ?

  • aremon05 le dimanche 27 avr 2014 à 09:59

    P Kron un PGD qui joue contre la France. « Kron veut clairement prendre de vitesse le gouvernement et boucler l'opération le plus vite possible, afin d'éviter qu'elle ne soit remise en cause », décrypte un proche des négociations pour expliquer cette accélération du calendrier.Je souhaite beaucoup de courage à M Montebourg.

  • badaro le dimanche 27 avr 2014 à 09:07

    La guerre economique du futur c'est les riquains contre les allemands , on est revenue aux année 30/40. Notre intérêt, cette fois, c'est d'être proche des allemands, nous aurons, au moins, des miettes.

  • gl060670 le samedi 26 avr 2014 à 22:11

    Personne appelle SIEMENS, ils veulent eux aussi prendre une part du gateau

  • dgui2 le samedi 26 avr 2014 à 20:05

    Il y a pas si longtemps, on n'avait pas de mots assez durs contre les entreprises Allemandes qui licencient en France (par exemple CONTINENTAL). Et aujourd'hui, on appelle SIEMENS à l'aide et on leur dit: SAUVEZ NOUS, SAUVEZ NOUS !!! ===> Ils doivent bien se marrer.

  • dgui2 le samedi 26 avr 2014 à 20:00

    Et voilà encore notre Ministre de l'Economie qui se pointe comme un chien fou dans un jeu de quilles. Qu'il arrête de s'exhiber dans cet état: notre crédibilité va encore en prendre un coup vis à vis de l'UE et des agences de notation....

  • OREGON3 le samedi 26 avr 2014 à 19:49

    ........euh.......comment appelle-t-ont ça ? ...............un dépeçage en règle de notre industrie ! Merci monsieur HOLLANDE .....(attendez mon coup de pied au c.u.l tout à fait personnel aux européennes)

  • jbellet le samedi 26 avr 2014 à 19:42

    pour boucher le trou d’Alstom énergie on aurait pu mettre les 18 millions de dollars payés pour la libération des journalistes! Vals va une fois de plus boucher le trou avec nos retraites