Rachat d'Alstom : Siemens prêt à faire une offre

le
2
Rachat d'Alstom : Siemens prêt à faire une offre
Rachat d'Alstom : Siemens prêt à faire une offre

Malgré la préférence affichée de l'Etat pour Siemens pour le rachat de la branche énergie d'Alstom, l'équipementier allemand ne s'est toujours pas porté officiellement candidat contrairement à l'américain General Electric qui propose 12,35 milliards d'euros.

Alors que General Electric (GE) a accepté, à «la demande du gouvernement», de reporter du 2 au 23 juin l'échéance de son offre, selon les Echos, Siemens serait en train de boucler son dossier. L'équipementier allemand serait prêt à débourser un peu moins de 7 milliards d'euros pour la majeure partie de la branche énergie d'Alstom. Il exclurait, notamment, les activités dans le nucléaire (production de turbines à vapeur et d'alternateurs). A cela viendrait s'ajouter le transfert de ses activités ferroviaires à Alstom.

Si cette offre était effectivement déposée, il est probable que les syndicats et les actionnaires d'Alstom pourraient continuer à ne pas être convaincus. Et ce pour plusieurs raisons. 

- dans l'activité énergie, Siemens et Alstom sont en concurrence sur de nombreux marchés. Un rapprochement des deux entreprises risquerait d'entraîner des réductions de coûts et donc des suppressions d'emplois. C'est pourquoi, le patron de General Electric qui va rencontrer François Hollande mercredi matin, devrait plaider sur la complémentarité du Français et de l'Américain assurant le maintien de l'emploi dans les usines françaises.

- le transfert des activités ferroviaires de Siemens à Alstom pose également problème : si Alstom est, avec les trains à grande vitesse, le numéro 1 du secteur, ce marché devient de plus en plus concurrentiel avec l'arrivée de nouveaux fabricants alors que la demande mondiale a tendance à baisser depuis plusieurs années. Là aussi, l'addition des capacités de production pourrait être à terme préjudiciable pour l'emploi. «?Ils veulent nous donner leur activité ferroviaire pour nous faire faire le boulot de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 82554976 le mardi 27 mai 2014 à 08:42

    Nord Franche-Comté: des entreprises favorables au rapprochement d'Alstom avec GEBesançon - La majorité des entreprises du secteur de l'énergie, dans le nord Franche-Comté, se dit favorable au rapprochement d'Alstom avec General Electric (GE), plutôt qu'avec Siemens, selon une lettre du président de la CCI du Territoire-de-Belfort lundi à François Hollande.

  • gvigner3 le mardi 27 mai 2014 à 08:42

    Bon pr que l' action monte!