Rabiot, le dossier qui embarrasse le PSG

le
0
Rabiot, le dossier qui embarrasse le PSG
Rabiot, le dossier qui embarrasse le PSG

L'argent ne fait pas tout. Les dirigeants du PSG commencent à s'en rendre compte sur le dossier Adrien Rabiot. Le jeune milieu de terrain du club de la Capitale n'a en effet toujours pas trouvé d'accord pour prolonger son contrat qui expire à l'été 2015. Le dilemme ne semble aujourd'hui pas seulement financier, mais bien sportif. Abonné au banc de touche face à la concurrence au milieu de terrain (Verratti, Matuidi, Thiago Motta, Cabaye), le joueur de 18 ans (il en aura 19 en avril) ne supporte plus ce statut de remplaçant. Et a déjà montré plusieurs signes d'agacement. Joint par le Parisien, sa maman, Véronique, qui est également sa principale conseillère, a donné quelques éléments de réponse sur le flou qui entoure les négociations. « Nous ne prenons pas nos décisions en fonction de critères financiers, a-t-elle précisé. Ils ont leur importance, bien sûr, mais la priorité, c'est le projet sportif. De quel temps de jeu Adrien peut-il bénéficier dans un proche avenir ? Les conditions sont-elles réunies pour qu'il puisse poursuivre sa progression ? Voilà le plus important ! »

865 minutes de temps de jeu effectif cette saison en L1 avec le PSG

Depuis le début de saison, le joueur formé au club n'a connu que huit titularisations en Ligue 1, pour 865 minutes de temps de jeu effectif. C'est maigre comparativement à sa demi-saison du côté de Toulouse l'an passé où il avait notamment aligné douze titularisations lors des quinze dernières journées. L'international Espoirs aspire à mieux à l'avenir, histoire de franchir un cap dans sa carrière. Pour le moment, le contrat proposé par le PSG est resté sans réponse. « Le PSG nous a bien transmis officiellement une proposition de prolongation de contrat, a confirmé Véronique Rabiot. Elle date du 29 août 2013. Mais je conteste les montants qui ont été évoqués dans la presse (ndlr : samedi, «  l'Equipe  » faisait état d'une proposition salariale d'environ 120 000 ? brut mensuels). D'autre part, nous n'avons jamais demandé à ce que le salaire d'Adrien soit aligné sur celui de Lucas Digne (ndlr: environ 250 000 ? brut). » Selon le Parisien, la proposition tournerait plutôt aux alentours de 90 000? bruts mensuels avec une augmentation de 10 000? par an. A l'heure actuelle, les discussions sont au point mort.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant