R.Slimani : " L'Irlande nous mettra dans le bain "

le
0
R.Slimani : " L'Irlande nous mettra dans le bain "
R.Slimani : " L'Irlande nous mettra dans le bain "

Avec trois victoires en autant de matchs et une qualification assurée en quarts de finale avant la fin des phases de poule, les joueurs du XV de France ont déjà la tête au prochain tour. Pour le pilier Rabah Slimani, leur dernier match contre l'Irlande, dimanche, à Cardiff, sera ainsi l'occasion idéale de valider leurs acquis et de se préparer à leur prochain choc.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A CARDIFF

La courte victoire de l’Irlande face à l’Italie (16-9), que vous aviez largement battue au premier match (32-10), cela vous rassure-t-il ?
Pas forcément… C’est sûr, on a battu l’Italie, qui n’est pas une petite équipe et qui a accroché l’Irlande, mais on peut être un peu moins bien sur un match et revenir ensuite. On l’a vu avec l’Afrique du Sud qui a perdu contre le Japon et qui, derrière, a écrasé tout le monde.

Après vous être rassurés lors des premiers matchs, l’objectif contre l’Irlande sera-t-il de montrer encore d’autres choses ?
On savait dès le début que l’Irlande allait être le gros de la poule, on y est, c’est à nous de faire le travail. On a fait de bonnes choses sur les premiers matchs, maintenant c’est le gros test pour nous lancer pour les quarts de finale. On va pouvoir se jauger sur ce match. On voudrait montrer qu’on est là, montrer à tout ceux qui ne nous voyaient pas à ce niveau là que l’Equipe de France est bel et bien là et bien prête. Ça va être un gros test, derrière ce sera l’Argentine ou la Nouvelle-Zélande, donc le match contre l’Irlande nous mettra dans le bain pour la suite.

Être déjà qualifiés pour les quarts de finale, cela vous enlève-t-il une pression ?
Non, c’est toujours bien de finir premier de poule, de terminer sur une victoire. Mais que ce soit l’Argentine ou la Nouvelle-Zélande, pour nous c’est pareil. Ça reste un quart de finale, un match dur mais un match à gagner.

Après votre préparation cet été et un parcours sans faute depuis le début de la compétition, vous sentez-vous dans des conditions idéales pour les gros matchs à venir ?
Idéales, je ne sais pas, mais on reste sur trois victoires d’affilée en Coupe du monde, on a engrangé de la confiance, on a trouvé quelques automatismes. A nous de les garder pour ce match contre l’Irlande et ensuite on passera à autre chose.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant