R. Kubica : "La course, c'est mon oxygène"

le
0
R. Kubica : "La course, c'est mon oxygène"
R. Kubica : "La course, c'est mon oxygène"

De retour sur des compétitions automobiles sur piste, Robert Kubica s'est confié sur sa terrible blessure et son avenir.

Robert Kubica était en train de devenir un pilote de renom en Formule 1 avec notamment une victoire lors du Grand Prix du Canada en 2008. Mais en 2011 alors qu'il participe à une course de rallye en parallèle, le Polonais connait une énorme sortie de route. Transporté à l’hôpital, il est alors placé en coma artificiel et connait de nombreuses interventions pour réparer son bras et sa main écrasée dans l'accident. Si sa carrière en F1 semble terminée, Kubica, remonte vite dans des voitures de courses et notamment en rallye, lors des trois dernières années. Et il s'est confié, dans des propos relayés par la RTBF, sur sa période post-accident «Quand tu te décides à mettre un terme ta carrière en F1, tu en es conscient, et tu te prépares à ça, tu l'acceptes, tu le choisis. Quand quelque chose se produit et que ta vie change complètement du jour au lendemain, et je ne parle pas que de la course, mais aussi de ton style de vie, tu te lèves le matin, et tu dois trouver un nouveau but. Seuls les projets et les objectifs te donnent l'énergie pour aller de l'avant. Ce n'est pas facile, c'est notamment la raison pour laquelle je me suis dirigé vers le rallye. J'avais besoin d'être dans une voiture de course, c'est mon oxygène, j'en ai besoin pour vivre.  Cette année il s'est engagé en Renault Série, dont le début de la saison a débuté le week-end dernier et effectue son retour sur les courses sur piste. Et il annonce avoir deux pistes pour relancer sa carrière sur les pistes. « C'était mon premier week-end de course sur circuit depuis longtemps, depuis 2010 exactement. Je suis content de la manière dont les choses se sont passées, physiquement comme mentalement, au niveau de la concentration notamment. J'ai fait du rallye pendant trois ans, mais le rallye, c'est complètement différent du circuit. L'approche, le pilotage sont différents. Et pour 2017, je pense avoir deux pistes pour relancer ma carrière sur circuit, j'espère y arriver. Je ne veux pas dire lesquelles ! L'une est vraiment une possibilité, l'autre un peu moins, mais qui sait. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant