Quotas de CO2 : Pékin fait pression sur Airbus

le
0
Pékin bloquerait un contrat de 2,7 milliards d'euros avec Airbus, pour s'opposer au projet européen d'inclure le transport aérien dans le système d'échange de quotas de CO2. D'autres commandes pourraient être gelées.

A la veille de la fermeture des portes du Salon du Bourget, une ombre pourrait venir ternir l'immense succès rencontré par le constructeur européen Airbus à l'occasion de la grand-messe aéronautique biannuelle. Alors que le groupe a annoncé en quatre jours un nouveau record historique de commandes, avec 72,2 milliards de dollars de contrats engrangés, l'annonce par la Chine d'un possible blocage d'un contrat de 3,8 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) portant sur 10 A380 apparaît comme un grain de sable venant gripper la mécanique bien huilée.

C'est en tout cas ce que croît savoir le Financial Times ce samedi. Relayant les propos de sources proches du dossier, le quotidien explique que Pékin aurait menacé « de mettre en péril un accord de plusieurs milliards de dollars pour 10 super jumbos d'Airbus », afin de protester contre la décision de la Commission européenne d'inclure le transport aérien dans le système d'échange de quotas de CO2. Cette mesure consist

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant