Quoi de neuf chez Uber ?

le
2
L'annonce d'une réduction des tarifs de 20 % a provoqué un vent de colère chez les chauffeurs Uber, qui ont décidé de fonder un syndicat.
L'annonce d'une réduction des tarifs de 20 % a provoqué un vent de colère chez les chauffeurs Uber, qui ont décidé de fonder un syndicat.

Ces derniers jours, la société américaine de véhicules de transport avec chauffeur fait encore parler d'elle. Après le face-à-face violent de 2014 avec les taxis, Uber doit maintenant affronter ses propres chauffeurs, qui dénoncent la réduction des tarifs de 20 %. Ce qui n'empêche pas l'entreprise de continuer son développement, et de s'attaquer désormais aux livraisons de repas à domicile.

Les chauffeurs Uber se syndicalisent

Pour s'aligner sur les ristournes nocturnes en week-end des taxis parisiens (G7 offre moins 20 % aux 15-25 ans et les Taxis bleus plafonnent leurs courses à 10 euros), Uber a décidé de réduire ses tarifs de 20 % mercredi 7 octobre. L'annonce a provoqué un vent de colère chez les chauffeurs, qui manifestent mardi devant le siège d'Uber France et ont décidé, pour l'occassion, de fonder un syndicat défendant leurs intérêts : le Syndicat des exploitants de transports des personnes et VTC.

"Uber a décidé cette baisse sans jamais nous consulter. Les tarifs pratiqués par la société Uber ne permettent pas de rentrer dans nos frais", a dénoncé Mohammed Rabi, le porte-parole du syndicat, au micro de France Info. Les chauffeurs parisiens menacent de boycotter la société californienne en créant leur propre application de VTC. De son côté, Uber a voulu rassurer en affirmant que la perte des recettes serait compensée par une hausse mécanique de l'activité.

Uber...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8404021 le mardi 13 oct 2015 à 15:37

    Uber touche sa com, les chauffeurs n'ont pas de quoi bouffer, le client est ravi car les tarifs sont attractif! Enfin, j'imagine que ça va osciller pendant quelque mois puis on reviendra aux tarifs des taxis. Tout ce bruit et cette energie pour ça!

  • gracques le mardi 13 oct 2015 à 14:30

    Allons bon ils se syndiquent...... comme de vulgaires salariés du XIX siècles , eux qui étaient lés "heros auto entrepreneurs" de l'"économie du partage" du XXI ème ...... y a un "patron" derrière tout ça ?.