Quinquennat : Valls avoue quatre erreurs majeures

le , mis à jour le
2
Manuel Valls dresse un premier bilan du quinquennat.
Manuel Valls dresse un premier bilan du quinquennat.

À un an de l'élection présidentielle, Manuel Valls commence à dresser le bilan du quinquennat de François Hollande. Dans une interview accordée au magazine Society, dont le Scan politique s'est procuré les premiers extraits, le Premier ministre estime que quatre grandes erreurs ont été commises par la majorité durant ces cinq années.

Le Sarko-bashing, début du problème

La première évoquée remonte au tout début du quinquennat et concerne l'ancien locataire de l'Élysée, Nicolas Sarkozy. Selon Manuel Valls, « il y a eu une première difficulté qui est que, pendant ses dix ans d'opposition, la gauche s'est mal préparée à l'exercice du pouvoir. L'opposition étant parfois trop systématique, l'anti-sarkozysme étant, à tort, le seul objet des discours. Du coup, la gauche n'a pas tranché toute une série de questions ». Mais le Premier ministre ne s'arrête pas là. Selon lui, la deuxième erreur a été de « ne pas avoir assez tenu compte du rapport de la Cour des comptes sur la dégradation des finances publiques ». Quatre ans plus tard : chômage, dette, déficit de croissance..., l'économie française ne se porte pas très bien, et ce, malgré l'optimisme du chef de l'État, qui mise encore sur l'équilibre des finances publiques d'ici à 2017.

Une société sous tension

Il est important de rappeler qu'au début du quinquennat Manuel Valls n'était pas à Matignon, mais avait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 9 mois

    LE BILAN EST LÀ : Depuis 2012, 700 000 chômeurs de plus : le déficit de la France à 2100 milliards d'euros et ça augmente tous les jours. Toujours moins d'égalité entre salariés du privé et employés du " service dit public" et les statuts spéciaux. Toujours deux fois plus de parlementaires par habitants que les pays européens nos partenaires. 80 MILLIARDS D’IMPÔTS ET TAXES SUPPLÉMENTAIRES DEPUIS 2012.

  • frk987 il y a 9 mois

    La seule erreur c'est FH....tout le reste est littérature !!!!