Quid de la division des Curve du stadio Olimpico ?

le
0
Quid de la division des Curve du stadio Olimpico ?
Quid de la division des Curve du stadio Olimpico ?

Si les rapports que les tifosi de la Lazio et de la Roma entretiennent avec leurs dirigeants respectifs sont tumultueux, depuis plusieurs années, les tensions devraient être poussées à leur paroxysme, cette saison. En cause, la division en deux parties distinctes de la Curva Nord laziale et de la Curva Sud romaine. Une décision, prise par la préfecture de Rome, qui est très loin de faire l'unanimité.

Ce sont eux les garants de l'ambiance dans un stade. Eux qui offrent, parfois, un incroyable spectacle en tribunes. Eux qui sont prêts à sacrifier temps et argent. Eux qui sont toujours présents qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige. Eux qui peuvent s'enquiller des centaines, voire des milliers de kilomètres à chaque déplacement. Eux, ce sont les tifosi de la Curva. À Rome, qu'ils soient pour la Lazio ou la Roma, ils sont reconnus parmi les meilleurs d'Italie. Seulement, les institutions ne les apprécient pas. "Dangereux pour la sécurité des autres spectateurs", qu'ils nous disent. En réalité, sans doute pas assez dociles et sûrement trop bruyants.

Résultat, après la "tessera del tifoso" ou encore les billets nominatifs, la préfecture de Rome, via son autorité préposée au maintien de l'ordre et de la sécurité publique, est passée à l'affront supérieur. Ainsi, cette saison, les Curve du stadio Olimpico seront scindées en deux – verticalement - par une barrière de 2m20 de hauteur. Avec en conséquence, une capacité réduite de 8700 à 7500 places chacune. Les barrières qui les séparent des virages seront, elles, surélevées, pour éviter toute tentative d'escalade tandis que le nombre d'agents et de caméra de sécurité sera augmenté. L'art de créer des problèmes là où il n'y en a pas.

Diviser pour mieux régner


"Dans le passé, nous aussi, avons fermé les yeux. Mais désormais ça suffit. À chaque fois que je vais au stadio Olimpico et que je vois ce massacre, je me dis que ce n'est plus possible. Dans les Curve de l'Olimpico, il y a une illégalité tenace contre laquelle il faut se montrer très ferme." C'est ainsi, que Nicola D'Angelo, directeur de la sécurité publique de Rome, a justifié, fin juillet, dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport, la décision de diviser les bastions populaires romains. "Notre objectif est de permettre à tous de regarder le match en sécurité." avait-il alors ajouté. Noble cause Seulement, en quoi installer une barrière en plein milieu de la Curva pourrait-il aider ? Car, s'il est vrai que ces dernières années ont été marquées par des actes de violence, ces derniers ont toujours eu lieu à l'extérieur du stade. Un endroit où il ne faut acheter aucun billet, ne passer aucun contrôle de sécurité, et n'escalader aucune barrière, pour démarrer une quelconque rixe. Il faut ainsi remonter à…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant