Qui voyageait à bord du vol AH5017 ?

le
0
Plusieurs cellules de crise ont été installées dans les aéroports tandis qu'un numéro spécial a été ouvert.
Plusieurs cellules de crise ont été installées dans les aéroports tandis qu'un numéro spécial a été ouvert.

Humanitaires oeuvrant au Burkina Faso, expatriés, familles ou touristes du Cantal, de Pau, de la région nantaise, étrangers rentrant de voyage dans ce pays africain : les 118 disparus du crash au Mali de l'avion d'Air Algérie laissent des proches anéantis. "C'était mon meilleur ami, mon frère." La voix cassée, Jean-Jacques Dupré évoque vendredi son associé, Bertrand Gineste, qui a péri dans cet accident avec son épouse Véronique et leurs trois enfants, des garçons nés en 2000 pour le plus jeune, collégien, et en 1995 pour les jumeaux qui poursuivaient leurs études. Les deux amis étaient propriétaires de la pharmacie La Marche à Guéret (Creuse).

Selon le député-maire de Guéret, Michel Vergnier, Bertrand Gineste, 55 ans, avait effectué son service national de 18 mois au Burkina. Président du syndicat des pharmaciens de la Creuse, il était aussi trésorier de l'association Guéret-Zitenga, du nom du département burkinabé de 45 000 habitants jumelé avec la ville de Guéret. "Il avait rejoint notre comité de jumelage pour venir nous aider il y a presque deux ans, car il connaissait l'humanitaire. Je m'en mords les doigts aujourd'hui", a expliqué le maire. Selon lui, "la famille avait effectué ce déplacement à titre privé", M. Gineste souhaitant "faire découvrir" ce pays qu'il aimait à sa femme et ses enfants.

Frédéric Tricot, conseiller municipal et cadre du parti fondé par Pierre Larrouturou, Nouvelle Donne, était également à bord...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant