Qui veut jouer au foot de boue en Finlande ?

le
0

Aujourd'hui débute à Hyrynsalmi le championnat du monde de " swamp soccer ", aka foot de boue. Un tournoi réunissant tout de même 4 000 joyeux drilles de vingt nationalités différentes. Mais en fait, c'est quoi le foot de boue ?

" Pour moi, un match de foot idéal, ça se joue un soir d'hiver, sous la pluie, dans le froid. " Personne n'a oublié cette déclaration au bon goût de District signée Gennaro Gattuso. Mieux, chacun est d'accord avec Ringhio. Mais ne se l'avoue pas toujours, ou ne le sait pas encore. Esa Romppainen et Jyrki Väänänen, pourtant respectivement skieur et basketteur de leur état, l'ont eux bien saisi dès 1998. Le premier s'entraînait l'été dans la boue pour être en parfaite condition sur ses skis de cross-country une fois l'hiver venu. Le second, retiré du parquet, pensa qu'il serait plus ludique d'associer ces entraînements pénibles à l'activité ludique la plus universellement partagée, le football. Et les deux d'organiser le premier championnat de foot de boue. Le swamp soccer est né.

Le Baron de la Boue


Pour cette première, Jyrki " The Swamp Baron " Väänänen rassemble treize équipes, toutes finnoises. Cela se passe déjà à Hyrynsalmi, à 600 kilomètres au Nord de Helsinki. Une latitude qui fleure la nature sauvage, les températures folles et les bains nus. Ce qui plait visiblement aux participants, puisque dès l'année suivante, en 1999 donc, le tournoi s'internationalise, devient le Championnat d'Europe de foot de boue et rassemble 69 équipes. Est-ce la boue ou les saunas ? En 2000 le championnat est mondial, pas moins de 200 équipes s'affrontent dans l'épaisse mélasse. Pour cette édition, on devrait toucher les 300 équipes. Kimmo Kyhälä, de l'organisation, détaille et nuance : " 90% des équipes viennent de Finlande. Le reste vient principalement de pays du Nord : Russie, Suède... Cette année, le pays le plus austral est l'Autriche. Ca doit être la crise, les gens viennent de moins loin qu'il y a quelques années. Mais au final, tu as plus de vingt nationalités représentées car tu peux venir tout seul et t'intégrer à des équipes, il y a toujours des besoins en joueurs. Donc des vacanciers viennent pour le week-end et se trouvent une équipe en cours. " Mais qui sont-ils, ces gens qui, une fois l'été venu, se jettent à corps perdus dans des mares de boue ? " Les participants aiment autant le foot que la boue. Ça commence à jouer partout, il y a des tournois en Allemagne, en Ecosse, en Islande... Ca a même poussé jusqu'à l'Inde ou la Chine ! " Ce qui représente potentiellement 35% de l'humanité dans la boue, quand même.





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant