Qui sont les «insoumis» de Mélenchon

le , mis à jour à 08:43
2
Qui sont les «insoumis» de Mélenchon
Qui sont les «insoumis» de Mélenchon

Jardin de l'observatoire, point culminant de Toulouse. C'est de là que Jean-Luc Mélenchon a donné rendez-vous dimanche à ses sympathisants pour... le 18 mars, place de la Bastille à Paris. Histoire d'ancrer l'idée qu'envers et contre tout il sera candidat à la présidentielle jusqu'au bout. En dépit, a-t-il dénoncé hier, du « verrouillage » par les appareils PS et PC des parrainages. Il n'en a que 200 (sur 500 nécessaires) et a appelé à la générosité publique pour se passer des banques. « De l'argent, on va en trouver et ce sera le nôtre. Nous serons libres », a-t-il proclamé.

 

Un petit air cocardier

 

Au pied de la scène, il y a un bon millier de personnes. Venus avec leur glacière, leurs sandwichs et leurs couvertures étendues sur l'herbe, ils écoutent les conseils de Mélenchon pour consommer autrement, réduire « les protéines carnées qui engendrent les cauchemardesques fermes des 1 000 vaches » et se demander combien de temps encore il faudra aux producteurs laitiers et aux agriculteurs « pour se débarrasser de la FNSEA ». Papiers crépons tricolores suspendus aux branches, modes d'emploi de l'insoumission à discrétion : il flotte sur le pique-nique du candidat de la France insoumise un petit air cocardier que Mélenchon, grand pourfendeur des traités européens qui « nous assujettissent aux Etats-Unis et à l'Otan », assume : « J'incarne le nouvel indépendantisme français. » Farfouillant dans le carton d'autocollants en libre-service, Frédéric, Valentin et d'autres insoumis venus de Bourges attendent le discours et veulent prendre le pouls de la dynamique : « Chez nous, on ne va même pas chercher les gens. Ils viennent vers nous. Dans les facs, ça se mobilise beaucoup aussi », assure Valentin, étudiant. Frédéric, 56 ans, enseignant, attend une clarification de la part des communistes : « Ils font durer le plaisir avant de nous soutenir. Tant pis, on avance quand même, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 il y a 12 mois

    De l'argent, on va en trouver et ce sera le nôtre? ce sera le votre!! et puis il y a le crédit d'impôt, utile pour certains....

  • M7163258 il y a 12 mois

    Des rigolos qui ne me font plus rire!!!