Qui sont les ennemis de Sotchi ?

le
0
Image issue d'une vidéo diffusée en juillet 2013, dans laquelle Dokou Oumarov, surnommé l'émir du Caucase, jure d'attaquer les JO de Sotchi.
Image issue d'une vidéo diffusée en juillet 2013, dans laquelle Dokou Oumarov, surnommé l'émir du Caucase, jure d'attaquer les JO de Sotchi.

C'est désormais une certitude. Les rebelles islamistes du Caucase sont déterminés à frapper à Sotchi. "En ce qui concerne les Jeux olympiques, nous avons préparé un cadeau pour toi et pour les touristes, afin de venger le sang des musulmans répandu dans le monde entier", ont prévenu Suleiman et Abdurakhman, deux Nord-Caucasiens d'une vingtaine d'années, dans une vidéo adressée lundi au président russe Vladimir Poutine. Les deux individus seraient pourtant déjà morts. Dans cette vidéo, ils affirment en effet être sur le point de commettre le double attentat-suicide de Volgograd, les 29 et 30 décembre derniers, qui ont fait 34 victimes et rappelé à la Russie sa vulnérabilité face au terrorisme. "Ce double attentat n'était-il pas une répétition générale ?" s'interroge Gaïdz Minassian, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique. L'avertissement est d'autant plus cinglant que, à en croire les deux kamikazes, un grand nombre d'autres jeunes seraient déjà prêts à se faire sauter à Sotchi. Veuves noiresLe rideau de fer, érigé autour de la cité balnéaire de la mer Noire, où sont déployés quelque 37 000 policiers, trahit l'inquiétude des autorités. De même que les portraits de trois jeunes femmes voilées trônant dans la totalité des commissariats et centres commerciaux de la ville. Ce sont des "veuves noires", ces femmes déterminées à venger la mort de leur père, mari ou frère, abattu au cours des deux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant