Qui sont les derniers accusés de la CONMEBOL ?

le
0
Qui sont les derniers accusés de la CONMEBOL ?
Qui sont les derniers accusés de la CONMEBOL ?

Le FIFAGate continue de faire tomber des têtes. Particulièrement en Amérique du Sud, où des dirigeants de la CONMEBOL ont été inculpés par la justice américaine. Les trois derniers président de l'instance sud-américaine ont été démis de leurs fonctions.

Marco Polo Del Nero (Brésil)


La chambre d'instruction du comité d'éthique de la Fifa avait ouvert une enquête concernant Del Nero le 23 novembre dernier. À 74 ans, il a annoncé sa démission du Comité exécutif de la FIFA, et a interrompu provisoirement ses fonctions pour "se consacrer à sa défense" devant la justice américaine, a annoncé la fédération brésilienne dans un communiqué jeudi. Selon ESPN, Del Nero ainsi que ses prédécesseurs, Marin et Teixeira, sont soupçonnés de s'être répartis des pots-de-vin versés par le président de l'entreprise Traffic, en échange de contrats de droits de retransmission de la Coupe du Brésil entre 2013 et 2022.

Juan Ángel Napout (Paraguay)


Il était le dirigeant le plus influent de la région. À 54 ans, il présidait la CONMEBOL depuis août 2014. Il avait échappé à l'arrestation lors du premier coup de filet lié au scandale de corruption au sein de la FIFA. Mais cette fois-ci, le Paraguayen a été arrêté à l'hôtel Baur, au Lac de Zürich. Fils d'un richissime entrepreneur spécialisé dans la vente de cigares, Juan Ángel Napout avait pris la suite de l'Uruguayen Eugenio Figueredo (à la tête de la confédération sud-américaine de football), extradé en Uruguay après avoir accepté de collaborer à l'enquête menée par la justice américaine. L'ancien président du club de Cerro Porteño a intégré la CONMEBOL en 1993, dans le département des Relations Publiques. Lorsque Figueredo fut démis de ses fonctions de vice-président de la FIFA, il prenait aussi sa place. Lors des premières arrestations menées par le FBI, il était soupçonné d'avoir reçu des pots-de-vin provenant de l'entreprise Datisa (qui commercialisait les droits télévisés). La presse paraguayenne l'accuse aussi d'avoir reçu plus de 7,5 millions de dollars lorsqu'il présidait la fédération paraguayenne. Il est désormais accusé d'extorsion de fonds, de fraude, et de blanchiment d'argent. Il fait l'objet d'une demande d'extradition aux Etats-Unis.

Manuel Burga (Pérou)


Celui qui dirigeait la fédération péruvienne de 2002 à 2014 a été arrêté dans le luxueux hôtel zurichois, cher aux dirigeants de la FIFA. Il est désormais emprisonné au Pérou. Lorsque Lorreta Lynch, ministre américaine de…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant