Qui se cache derrière les comptes Twitter des ministres ?

le
2
Respectant des consignes de Matignon, la plupart des ministres ont confié à leur cabinet le soin d'alimenter leur compte Twitter. Une stratégie de communication à double tranchant.

Six fautes en 140 caractères, et c'est toute la «twittosphère» qui s'enflamme. Dimanche, Aurélie Filippetti a été pointée du doigt sur le réseau social pour un tweet mal orthographié: «Soutien total a Frederic haziza dont les attaques ont des relans abjects d avant guerre». Sur le compte de la ministre de la Culture, agrégée de lettres classique et auteur de plusieurs ouvrages, une telle accumulation de fautes fait mauvais effet. Seulement, Aurélie Filippetti assure ne pas être l'auteur du fameux tweet, et se défausse sur l'un de ses collaborateurs.

Merci à tous les amoureux de la Langue Française de leur vigilance vis-à-vis de mes collaborateurs #nelaissezpasvostweetspdtlesvacances

-- Filippe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manx750 le mardi 6 aout 2013 à 18:14

    Le programme officiel de campagne du candidat François Hollande vendu et imprimé à des milliers d'exemplaires (heureuseemnt la plupart ont fini au pilon!) contenait aussi de jolie perles "orthograffiques" !

  • LeRaleur le mardi 6 aout 2013 à 17:23

    Des sherpas ou esclaves.