Qui pour succéder à Jürgen Klinsmann à la tête de la team USA ?

le
0
Qui pour succéder à Jürgen Klinsmann à la tête de la team USA ?
Qui pour succéder à Jürgen Klinsmann à la tête de la team USA ?

C'était prévisible, c'est désormais officiel : suite aux récents mauvais résultats de la sélection US, Jürgen Klinsmann vient d'être licencié par la fédération américaine, qui va donc désormais devoir chercher à lui trouver un successeur. Tour d'horizon des candidats possibles, du plus crédible au plus audacieux.

Bruce Arena


Klinsmann était sûr de lui. Il l'avait même affirmé en début de semaine lors d'une interview au New York Times : il n'avait pas peur pour son avenir de sélectionneur américain, un poste qu'il occupait depuis 2011. Monumentale erreur, comme disait Schwarzenegger. La fédé locale a en effet décidé de le licencier suite à l'humiliation 0-4 subie face au Costa Rica lors du dernier match qui a fait glisser la Team USA à la dernière place dans la course à la qualification pour la prochaine Coupe du monde. Rapidement après cette annonce, un nom est légitimement apparu dans les médias locaux comme grand favori pour succéder à l'Allemand : Bruce Arena, l'homme au sifflet et aux chasubles le plus respecté et le plus expérimenté d'Amérique du Nord.

Outre le fait de posséder un patronyme hyper classe, le natif de Brooklyn a l'immense avantage de parfaitement connaître le job puisqu'il l'a occupé pendant un sacré bail, de 1998 à 2006. Durant cette période, l'équipe nationale US a fait de grands progrès, passant du quasi amateurisme des années Lalas aux ambitieux desseins de la génération Landon Donovan, avec notamment un quart de finale historique de Coupe du monde disputé en 2002. Entraîneur de Los Angeles Galaxy depuis 2008, son palmarès s'est enrichi de trois titres en MLS en 2011, 2012 et 2014. Il semble arriver en fin de course en Californie et parait être le bon pilote pour réussir la courte mission de redresser la trajectoire d'une qualification mal engagée et conduire les Yankees au pays de Vladimir Poutine dans un an et demi.

Landon Donovan


Autre éventualité en provenance de Californie : miser sur la jeunesse avec Landon Donovan. L'ex-leader de la sélection, qui a honoré 157 capes en équipe nationale entre 2000 et 2014, a récemment mis fin à quasi deux ans de retraite sportive pour tenter une dernière pige avec les Galaxy. L'intérim s'est soldé par un échec avec une élimination prématurée de l'équipe de Steven Gerrard et Robbie Keane en play-offs de MLS. Cette fois, il est vraiment temps de ranger définitivement

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant