Qui pour contrer Mercedes ?

le
0
Qui pour contrer Mercedes ?
Qui pour contrer Mercedes ?
Après une saison 2014 qui a vu une révolution technique et une domination quasiment totale de Mercedes, à quoi s'attendre lors de la saison 2015 qui commence dimanche à Melbourne ? Mercedes va-t-elle encore tout écraser ? Ferrari va-t-elle renaître avec Sebastian Vettel ? McLaren peut-elle briller avec le moteur Honda ? Red Bull peut-elle revenir au sommet ? Williams va-t-elle confirmer ?Mercedes, encore une saison à dominer ?

Il y a un an de cela, au sortir des essais de pré-saison, la domination de Mercedes ne faisait aucun doute et, dès la qualification à Melbourne, les Flèches d'Argent ont démontré qu'elles avaient plusieurs temps d'avance sur la concurrence. Est-ce que ce scénario peut se répéter en 2015 ? La réponse pourrait friser l'évidence tant Mercedes a caché son jeu. Nico Rosberg et Lewis Hamilton n'ont pas montré l'intégralité du potentiel de leur W06 Hybrid, évolution importante de la W05 qui a écrasé la saison 2014. Lors des derniers essais organisés en Catalogne, les Mercedes ont signé en pneus tendres des temps largement meilleurs que leurs concurrents, qui tournaient alors en super-tendres, signe de l'avance de Mercedes sur le peloton. La seule chose qui pourrait poser problème aux Flèches d'Argent sera, comme en 2014, la fiabilité, qui a été son talon d'Achille et a empêché les pilotes de l'écurie allemande de signer le Grand Chelem. En tout cas, dans le paddock, personne n'est dupe, Mercedes a encore une large avance sur la concurrence.

Red Bull Racing, un retour en forme à confirmer ?

Handicapé par un groupe propulseur Renault qui n'était pas à la hauteur, le champion du monde de l'époque, l'écurie Red Bull Racing, a connu une année 2014 très difficile. L'écurie autrichienne a dû se « contenter » de trois victoires avec Daniel Ricciardo, qui a mis sous l'éteignoir Sebastian Vettel. Avec le départ de l'Allemand et Renault qui s'est remis en cause et espère fournir un groupe propulseur plus performant, Red Bull Racing aborde 2015 comme un outsider ambitieux. Certes, la RB11 n'a pas beaucoup brillé lors des essais de pré-saison mais la fiabilité semble au rendez-vous alors que la performance arrivera plus tard, au gré des évolutions apportées par Renault à son groupe propulseur. Désormais seul leader avec Daniil Kvyat qui va poursuivre son apprentissage, Daniel Ricciardo aura encore plus de pression en 2015 et devra prouver que ses trois victoires en 2014 n'étaient pas des accidents.

Ferrari, une première étape avant des jours meilleurs ?

2015 sera sans doute une année de transition pour Ferrari. Après le départ de Fernando Alonso et une restructuration importante de l'écurie, la Scuderia se présente au départ de la saison 2015 sans ambitions démesurées. Le nouveau patron, Maurizio Arrivabene a assuré que deux victoires lui suffiront cette saison. L'écurie italienne espère avoir appris de ses erreurs la saison dernière et a revu son moteur en profondeur pour rivaliser avec Mercedes. La SF15-T qui sera confiée à Kimi Räikkönen et à Sebastian Vettel, toujours plus dans les pas de Michael Schumacher, semble bien plus compétitive que sa devancière mais sans doute pas suffisamment pour contrer les Flèches d'Argent. En tout cas, les échos du paddock font état d'une ambiance bien meilleure au sein de la Scuderia que ces dernières années. Et si le problème de Ferrari ces derniers temps était... Fernando Alonso ? Réponse à venir.

Williams, fin de l'effet de surprise ?

Incontestablement la surprise de la saison 2014, Williams aborde 2015 sans avoir l'effet de surprise pour elle. L'écurie de Grove est désormais attendue car elle était sans grand doute l'écurie la plus proche de Mercedes sur l'ensemble de la saison dernière, bien aidée par le même groupe propulseur que les Flèches d'Argent. Pour 2015, l'écurie dirigée par Claire Williams se présente avec une évolution de la FW36 qui a été la seule à signer une pole position hors Mercedes. Les premiers essais ont été globalement encourageants pour Felipe Massa et Valtteri Bottas qui espèrent transformer l'essai et permettre à Williams de renouer avec le succès, qui les fuit depuis le Grand Prix d'Espagne 2013 et un succès surprise de Pastor Maldonado. Williams peut s'avancer confiant pour ce début de saison mais devra avoir la capacité de développement nécessaire pour rivaliser plus longtemps avec le haut du tableau.

McLaren, un début de partenariat avec Honda difficile ?

Après avoir connu des succès pendant près de vingt ans avec Mercedes, McLaren lance en 2015 son nouveau partenariat avec Honda, qui fait son retour en F1 cette saison comme motoriste. Mais rien n'indique que l'écurie de Woking sera en mesure de briller dès ce début de saison, et de viser une victoire d'ici au terme de la saison. Le groupe propulseur japonais accuse des problèmes de jeunesse qui font douter tout le monde de la capacité de la MP4-30 de terminer une course d'ici au retour en Europe. L'accident de Fernando Alonso pose la question de la dangerosité de certains éléments de ce groupe propulseur, surtout les systèmes de récupération d'énergie. McLaren fait un réel saut dans l'inconnu à Melbourne, pas aidé par le manque de communication supposé avec Honda, qui n'a pas aidé à développer un ensemble performant. McLaren s'attend à une saison difficile, une saison pour apprendre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant