Qui peut relever la droite ?

le
0
Les législatives ont mis un couvercle sur leur rivalité. Mais dès le lendemain du second tour, les hostilités commenceront entre Fillon et Copé. Pour le contrôle de l'UMP.

«Ça va être sanglant!» Évoquer la perspective du congrès de l'UMP cet automne, c'est aussitôt s'attirer cette réplique. La bataille à venir pour la présidence de l'UMP entre Jean-François Copé, actuel secrétaire général du parti, et François Fillon, ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, monopolise toutes les conversations depuis la défaite du Président sortant le 6 mai dernier. «Les jeunes n'ont pas connu 1981. Ça va sulfater», assure un ancien qui se rappelle les heures pénibles de la droite au lendemain de la défaite de Giscard le 10 mai 1981. «Les règlements de comptes vont être terribles.»

Pour le moment chaque camp s'épie. La campagne des législatives a gelé les offensives. «On a un accord global, explique un des protagonistes. Avant les législatives, personne ne bouge les lignes et on offre une image d'unité.» Jusqu'au 17 juin, second tour du scrutin, dans une sorte de drôle de guerre, chacun reste à sa place, évite de provoquer l'adversa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant