Qui est gros, qui ne l'est pas ?

le
0
L'indice de masse corporelle «idéal» a évolué : il est aujourd'hui situé entre 20,0 et 24,9 pour les hommes comme pour les femmes.

Tout le monde est au ré­gime, ou presque. Mais qui doit vraiment maigrir pour en tirer des bénéfices en terme de santé? La réponse vient d'être apportée par une nouvelle et vaste étude, pilotée par les instituts américains de la santé et du cancer et une douzaine d'autres grands instituts de recherche de par le monde. Tous ces scientifiques se sont donné la peine d'analyser des données concernant le poids et la taille de 1,46 million de personnes (blancs non hispaniques), âgées de 19 à 84 ans, ayant bénéficié d'un suivi médical pour une durée allant de 5 à 28 années (étude parue le 2 décembre dans le New England Journal of Medicine). Ils ont ainsi pu calculer l'indice de masse corporelle idéal, c'est-à-dire associé au plus faible taux de décès.

 

Indice unique

 

L'indice de masse corporelle (IMC) est obtenu en divisant le poids en kilos par la taille en mètre au carré. Il permet d'évaluer la corpulence et définit un indice unique qui t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant