Qui est Antonio Guterres, favori à la succession de Ban Ki-moon à la tête de l'ONU ?

le
0
L'ancien premier ministre portugais et ex-Haut commissaire de l'ONU aux réfugiés, tonio Guterres, le 12 avril 2016.
L'ancien premier ministre portugais et ex-Haut commissaire de l'ONU aux réfugiés, tonio Guterres, le 12 avril 2016.

Ancien premier ministre portugais, ce socialiste modéré et pro-européen a gagné ses galons en tant que Haut commissaire de l’ONU aux réfugiés.

Après le vote informel du Conseil de sécurité des Nations unies, mercredi 5 octobre, Le Portugais Antonio Guterres est presque assuré de succéder au Sud-coréen Ban Ki-moon au poste de secrétaire générale de l’institution. Son élection devrait être formalisée jeudi. Plus convaincant que ses rivaux dès les auditions passées à la mi-avril devant l’Assemblée générale, il s’est imposé comme favori en remportant les cinq scrutins indicatifs organisés depuis.

L’ancien premier ministre portugais est réputé pour être un homme d’action. Socialiste modéré et pro-européen, il a gagné ses galons en tant que Haut commissaire de l’ONU aux réfugiés (HCR). Mis à l’épreuve par la plus grave crise migratoire qu’a connue le monde, en raison notamment de la guerre civile en Syrie, cet homme de 67 ans n’a cessé de lancer des cris d’alarme à la communauté internationale pour plus de solidarité envers les millions de migrants et demandeurs d’asile.

Le bilan de ses deux mandats à la tête du HCR (2005-2015) est également marqué par une réforme de son organisation interne, qui a permis de réduire d’un tiers le personnel basé à Genève afin d’augmenter sa capacité d’intervention d’urgence à l’international.

Création du « revenu minimum garanti » Ingénieur de formation né à Lisbonne le 30 avril 1949, Antonio Guterres entame son parcours politique au sein des mouvements catholiques avant d’entrer au Parti socialiste portugais (PS), pour lequel il milite au lendemain de la Révolution des œillets de 1...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant