Qui es-tu l'année sabbatique ?

le
0
Qui es-tu l'année sabbatique ?
Qui es-tu l'année sabbatique ?

Après sept années de fiers services rendus au Borussia Dortmund, Jürgen Klopp a décidé de prendre une année sabbatique. Ce qui pour n'importe quelle branche de métier apparaîtrait comme une situation d'échec et parfois dans le football la meilleure solution pour continuer de progresser.

Le syndrome de l'épuisement moral


"Après sept années intensives et pleines d'émotions, je considère qu'il est judicieux de prendre une pause. Je veux classer tous mes souvenirs avant de reprendre un nouveau club. Je serai alors frais et rempli de motivation pour ma nouvelle équipe." Bien qu'il soit sollicité, Jürgen Klöpp a donc décidé de prendre du recul par rapport au terrain. Après sept saisons de succès (un doublé en 2012, une finale de Ligue des champions en 2013) et le lot d'émotions qui va avec. Ce besoin, d'autres entraîneurs de premier plan l'ont connu avant l'Allemand. En 2012, Pep Guardiola avouait ainsi avoir conscience d'être dans "le meilleur club du monde" à Barcelone, mais être obligé "de mettre de la distance". La cause ? Premièrement, l'aspect usant du métier, laissant peu de place à la vie privée, mais aussi la pression inhérente à certaines équipes. "Quatre années ici comme entraîneur principal, c'est une éternité. Je suis vide et je dois me ressourcer", avait expliqué en 2012 le Catalan. Pas besoin d'être dans l'une des plus grandes écuries du monde pour ressentir ce besoin, ce cri d'alarme de l'être humain derrière le technicien. Il y a un an, Rémi Garde avait ainsi refusé de prolonger son bail à l'Olympique lyonnais à cause "d'un besoin dans ma vie d'homme de faire un break". Père de trois enfants, il voulait avant tout pouvoir remettre sa famille au centre de sa vie, "pour me ressourcer et revenir fort".

Voir autre chose que du football


Au-delà de la nécessité viscérale, la coupure peut également être un choix de carrière. Vrai pour Guardiola, Garde, Klöpp, mais surtout pour Paul Le Guen, qui s'en est offert une première en 2001 après son passage à Rennes, puis une seconde en 2005 après trois titres de champion avec Lyon. Durant sa première année sabbatique, le Breton s'est permis de voyager et surtout de rencontrer une multitude d'entraîneurs pour échanger et enrichir sa culture footballistique. Durant la seconde, il a avant tout choisi de se ressourcer en Bretagne tout en découvrant le métier de consultant pour Canal Plus, agrémentant le tout de quelques challenges dont une participation au marathon de New York. Une démarche que Pep Guardiola semblait approuver en 2012 lorsqu'il disait qu'en quittant le Barça, il allait…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant