Qui de nous deux ?

le
0
Qui de nous deux ?
Qui de nous deux ?

À quelques kilomètres des Cornouailles, perdu dans l'Atlantique, l'archipel des îles Scilly vit au rythme des allers et venues des touristes massés sur les ferrys, des pêcheurs qui s'égosillent sur les marchés et de son championnat de football. Le plus petit du monde, puisqu'il ne comprend que deux équipes : les Woolpack Wanderers et les Garrison Gunners.

Ils sont quelques dizaines, assis autour de Garrison Field, ce terrain de football perché sur le point le plus haut de l'île St Mary. Ici, il n'y a pas de tribunes, pas de sièges, pas même une barrière ou un filet pour empêcher le ballon de dégringoler jusque dans la mer Celtique. Les enfants courent partout tandis que les adultes échangent les quelques nouvelles circulant sur le petit archipel. Un journaliste du Scilly Today est là, lui aussi. Il doit écrire le compte-rendu du match du jour. Son collègue de la Radio Scilly l'accompagne, comme toujours. Sur le terrain, ils sont une trentaine à s'échauffer tranquillement. Les ballons fusent, les rires et les moqueries aussi. Bientôt, ils revêtiront leurs maillots. Rouges, pour les Woolpack Wanderers, bleus, pour les Garrison Gunners. Et ils s'affronteront. Une fois de plus. Dans le lot des spectateurs, il y a même quelques touristes. Ils sont venus en ferry, pour la plupart, mais les plus chanceux – ou les plus riches – sont venus en hélicoptère depuis Penzance, la grande ville des Cornouailles la plus proche de St Mary. Pourtant, cette rencontre n'a rien d'inédite. Chaque année depuis des décennies, les deux équipes s'affrontent plus de vingt fois pour remporter le plus petit championnat du monde.

Pile ou face ?


Cette lutte d'ampleur mythologique, elle a lieu depuis 1984 sur l'archipel des îles Scilly – ou Sorlingues, comme on les appelait en France. 146 îles, dont seulement quelques-unes sont habitables, s'éparpillent sur seize kilomètres carrés. Avec à peine plus de 2 000 habitants répartis sur les cinq îles principales (St Mary, Tresco, St Martin, St Agnes et Bryher), difficile de monter une équipe de football. Alors deux... Et pourtant, dans les années 1920, il y avait bien cinq équipes qui se disputaient la Lyonnesse Inter-Island Cup. Et puis, dans les années 1984, il n'en restait plus que deux. Deux petites équipes pour un championnat. Et pour un Charity Shield, en début de saison. Et pour la Foredeck Cup, en milieu de saison. Et pour la Wholesalers Cup, en fin de saison. Reconnue, surtout pour le folklore, par la FA, the world smallest football league est une attraction en soi. Elle incarne à elle seule la passion du football la plus pure, celle qui n'a besoin que de quelques copains et d'un rectangle d'herbe pour exister. Celle qui était là avant les stades, les billets, les transferts, les salaires. Et celle qui sera là après.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant