Qui a tué Ben Laden ? Des versions contradictoires circulent

le
0

par Mark Hosenball WASHINGTON, 7 novembre (Reuters) - Les membres du commando des Navy Seal qui a tué Oussama ben Laden en mai 2011 dans le repaire où il se cachait au Pakistan ne sont pas d'accord sur le nom de celui qui a tué le chef d'Al Qaïda. Le Washington Post a publié un article jeudi dans lequel Rob O'Neill, un ancien Seal, dit avoir tiré le coup fatal qui a touché Ben Laden au front après être entré dans une pièce de la maison où habitait Oussama ben Laden à Abbottabad. Cette version est contestée par une personne proche d'un autre membre du commando des forces spéciales. Cette personne, qui a requis l'anonymat, rapporte que le membre des Seal dont elle est proche lui a dit que le coup fatal avait été tiré par un des deux hommes entrés dans la pièce avant Rob O'Neill. Celui-ci, dit le Washington post, reconnaît que Ben Laden a été la cible de tirs d'au moins deux autres membres du commando des Navy Seal. L'un de ces deux était Matt Bissonnette, un ex-Seal auteur en 2012 d'un livre sur l'opération, intitulé "No Easy Day". Le livre ne donne pas l'identité de la personne qui a tué Ben Laden. Matt Bissonnette, interrogé jeudi par la chaîne de télévision NBC, n'a pas voulu prendre parti. "Deux personnes différentes racontant deux histoires différentes pour deux raisons différentes... Quoi qu'il (O'Neill) dise, il le dit. Je ne veux pas toucher à ça." L'an dernier, le magazine Esquire a publié l'interview d'un membre des Seal ayant voulu rester anonyme - on considère aujourd'hui qu'il s'agit de Rob O'Neill - qui affirmait avoir tué Ben Laden. D'autres organes de presse s'étaient interrogés sur la véracité de cette revendication. Dans un article intitulé "Qui a vraiment tué Ben Laden", Peter Bergen, analyste pour CNN et spécialiste d'Al Qaïda, avait cité un membre des Seal actif à l'époque affirmant que l'article d'Esquire était "un tissu de c...". Le site internet d'une organisation qui dit représenter Rob O'Neill décrit bien sa carrière comme membre des Seal mais ne fait pas mention d'un rôle quelconque dans la mort de Ben Laden. L'avocat de Matt Bissonnette, Robert Luskin, a reconnu jeudi que son client avait fait pendant un temps l'objet d'une enquête pénale des services compétents de la Navy et du département de la Justice pour violation de la loi sur l'espionnage dans la mesure où il n'avait pas obtenu d'accord officiel des autorités avant de publier son livre. Matt Bissonnette estime n'avoir commis aucune infraction. (Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant