Questions d'argent pour le 4 x 100

le
0
Questions d'argent pour le 4 x 100
Questions d'argent pour le 4 x 100

Après presque deux jours entiers de plouf, la délégation française a poussé un ouf de soulagement, dans la nuit de dimanche à lundi, en voyant le relais 4 x 100 m NL décrocher la première médaille tricolore des Jeux de Rio. Les Bleus savent qu'ils peuvent toujours compter sur leurs quatre fantastiques, quels qu'ils soient, toujours au rendez-vous d'un podium international depuis 2006. Pour le quatuor bleu-blanc-rouge, qui était invaincu depuis 2012, la caïpirinha n'a pourtant pas été facile à avaler. Et le départ annoncé de Fabien Gilot, 32 ans, marque la fin d'une époque dorée. En attendant une autre...

L'argent fait-il le bonheur ?

Trois relayeurs sur quatre (Metella, Gilot et Manaudou) ont vu la piscine à moitié vide. Un seul (Stravius) la considère à moitié pleine. « Je repars de là avec le visage plié », résume Metella, qui essaiera de se venger sur 100 m papillon. « Avec le recul, je pense qu'on appréciera cette médaille », souffle Stravius, qui ne regrette pas d'avoir sacrifié sa demi-finale du 200 m individuel pour aider le collectif. « On peut quand même être fiers, concède Gilot. On a gagné tellement de fois à pas grand-chose. Là, ça s'est joué dans l'autre sens... » Même si on peut disserter sur la couleur du métal, ce podium fait quand même du bien aux nageurs français, qui comptaient beaucoup sur Camille Lacourt en finale du 100 m dos la nuit dernière et n'afficheront pas le même compteur qu'en 2012 (7 médailles). Difficile de savoir ce qu'en pense le staff de la Fédération française de natation (FFN). Sollicités, Jacques Favre, le DTN, et Romain Barnier, le responsable du collectif masculin, ont préféré s'abstenir...

Y avait-il moyen de changer l'argent en or ?

L'analyse des chiffres est implacable. Fabien Gilot, meneur d'hommes et âme du relais depuis treize ans, en a été le maillon faible. Sur un « 3 x 100 m », la France aurait devancé les Etats-Unis de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant