Querelle France-Maroc : Hollande apporte des «clarifications» au roi

le
2
Querelle France-Maroc : Hollande apporte des «clarifications» au roi
Querelle France-Maroc : Hollande apporte des «clarifications» au roi

François Hollande s'est directement impliqué lundi pour tenter de mettre fin à la querelle diplomatique entre la France et le Maroc. Le président de la République a contacté le roi Mohammed VI afin d'apporter des «clarifications» après le coup de froid né la semaine dernière de plaintes déposées à Paris contre un haut responsable marocain.

François Hollande a téléphoné lundi soir à Mohammed VI, actuellement en tournée africaine, a annoncé le Palais royal. «A la lumière des clarifications apportées (...), les deux chefs d'Etat ont convenu de poursuivre les contacts durant les prochains jours au niveau des deux gouvernements, et d'?uvrer dans l'esprit des relations d'exception qui lient le Maroc et la France», a ajouté la même source.

Le Maroc, un proche allié de la France, ne décolère pas depuis jeudi dernier et l'annonce du dépôt, par une ONG, de deux plaintes pour «complicité de torture» contre le patron de son contre-espionnage, Abdellatif Hammouchi. Le royaume est en particulier furieux contre la descente effectuée ce jour-là par sept policiers à la résidence de son ambassadeur pour notifier à Abdellatif Hammouchi, dont la présence à Paris avait été rapportée, une convocation émanant d'un juge d'instruction. Il reproche notamment aux autorités françaises d'avoir ignoré les canaux diplomatiques.

Dans un communiqué, le Quai d'Orsay a tenté samedi d'apaiser la tension, évoquant un «incident regrettable» et promettant que «la lumière» serait faite. Mais le Maroc a signifié qu'il jugeait cette démarche insuffisante en décidant unilatéralement du «report» d'une visite de Nicolas Hulot, «envoyé spécial du président français pour la planète», prévue lundi et mardi.

Des propos polémiques prêtés à l'ambassadeur de France

Entre-temps, une autre polémique est venue alourdir l'atmosphère: dimanche soir, les autorités marocaines ont vivement dénoncé des propos prêtés à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M566619 le mercredi 26 fév 2014 à 23:46

    Incident regrettable , La seule mesure susceptible d'apaiser les tensions serait de demander à ces policiers d'aller présenter des excuses à l'Ambassade du Maroc qui est un territoire marocain afin qu'ils comprennent que l'on ne doit pas forcer la porte de la résidence d'un ambassadeur

  • M8129092 le mardi 25 fév 2014 à 09:20

    faut pas se facher avec le MAROC,c'est notre principal fournisseur de CANABIS !!!!!!!!!!!!!!