«Quenelle» avec Dieudonné : Sakho dit avoir été piégé

le
0
«Quenelle» avec Dieudonné : Sakho dit avoir été piégé
«Quenelle» avec Dieudonné : Sakho dit avoir été piégé

La photo faisait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Mercredi, Mamadou Sakho, l'ex-défenseur du PSG, est revenu sur la «quenelle» qu'il a faite avec Dieudonné. Késako, une quenelle ? Un geste popularisé par l'humoriste, et notamment repris par Alain Soral ou Jean-Marie Le Pen, et considéré par certaines associations comme une allusion au salut nazi, ce que nie l'humoriste qui y voit, lui, plutôt un bras d'honneur au système.

Interrogé mercredi en fin de journée par des fans lors d'un chat organisé sur Twitter, l'international français désormais défenseur à Liverpool a assuré qu'il ne savait pas ce que ce geste pouvait signifier. «Cette photo date d'il y a 6 mois, je ne connaissais pas la signification de ce geste, je me suis fait piéger !», a-t-il d'abord répondu à un internaute. A un autre qui lui demandait s'il l'aurait fait en toute connaissance de cause, Sakho a été très clair : «Evidemment NON ! ce ne sont pas du tout mes valeurs, ceux qui me connaissent le savent. Point final.»

@ElgabinchGabin Cette photo date d'il y a 6mois, je ne connaissais pas la signification de ce geste, je me suis fait piéger !? Mamadou Sakho (@mamadousakho3) November 27, 2013

@RSonnensberg Evidemment NON ! ce ne sont pas du tout mes valeurs, ceux qui me connaissent le savent. Point final.? Mamadou Sakho (@mamadousakho3) November 27, 2013

D'autres sportifs ont été pris en photo en train de réaliser une «quenelle» à l'image de Boris Diaw, Tony Parker ou un joueur de Montpellier lors d'une célébration de but (Slate.fr les évoque dans un article très complet). Mi-novembre, une personne présente dans le public du «Petit Journal» sur Canal + avait fait une quenelle à l'antenne. L'animateur Yann Barthès avait dénoncé cette «intrusion visuelle nauséabonde» le lendemain... avant de voir une photo de lui faisant une quenelle apparaître sur Twitter ! Lui aussi avait choisi la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant