«Quenelle» : Anelka conteste sa mise en accusation par la fédération anglaise

le
0
«Quenelle» : Anelka conteste sa mise en accusation par la fédération anglaise
«Quenelle» : Anelka conteste sa mise en accusation par la fédération anglaise

Nicolas Anelka a utilisé son compte Facebook pour réagir mercredi à sa mise en accusation par la Fédération anglaise (FA). La veille, celle-ci avait en effet décidé de le poursuivre pour mauvaise conduite après sa «quenelle» effectuée pour fêter un but le 28 décembre 2013. Il s'était alors expliqué sur Twitter affirmant que ce geste était juste une «dédicace» pour son «ami» Dieudonné, l'humoriste controversé.

Sur Facebook, l'ancien international français, aujourd'hui attaquant de West Bromwich Albion, répète : «Je ne suis ni antisémite ni raciste». « La Fédération anglaise de football a engagé un expert pour statuer sur la signification de ma quenelle... Ce dernier a conclu que mon geste avait une connotation antisémite, ce qui a conduit à ma mise en accusation par la FA», rappelle l'ancien joueur du PSG.

Il cite ensuite Roger Cukierman, le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), pour se défendre. «Il aurait été légitime que cet expert soit français, vivant en France, et pouvant avoir une connaissance exacte de mon geste. Quel meilleur expert que M. Cukierman, président du Crif, qui explique lui très clairement que ma quenelle ne pouvait pas être considérée comme antisémite ! Il a par ailleurs expliqué avec précision et à quel moment ce geste pouvait avoir une telle connotation», souligne Anelka.

Cukierman : «Ça me paraît un peu sévère»

Dans une vidéo postée par «Le Figaro», Roger Cukierman établit une distinction selon le lieu où est faite la quenelle. «Ça me paraît un peu sévère parce qu'il me semble que ce geste a une connotation antisémite, qui serait répréhensible, seulement dans l'hypothèse où il est fait devant une synagogue ou un lieu de mémoire concernant la Shoah», concède le président du Crif.

Selon lui, «quand il est fait dans un lieu quelconque qui n'a pas de spécificité juive, il me semble que c'est un geste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant