Quels sont vraiment les atouts des banques en ligne ?

le
4

Selon une étude réalisée fin 2014, seuls 5 % des Français ont un compte courant dans une banque 100 % Internet. Une tendance qui pourrait s'inverser dans les prochaines années.

Selon une étude Audirep réalisée fin 2014, seuls 5 % des Français détiennent un compte courant dans une banque 100 % Internet. C'est peu, mais la tendance pourrait s'inverser dans les prochaines années. «Près de la moitié des ouvertures de compte se font aujourd'hui dans une banque en ligne, si on exclut les changements de banque pour souscriptions ou rachats de crédits immobiliers», explique Ludovic Herschlikovitz, fondateur du comparateur choisir-ma-banque.com. Un engouement qui s'explique par leurs conditions tarifaires avantageuses.

●  Combien coûte une banque en ligne?

C'est le point fort des banques en ligne: leurs tarifs sont beaucoup moins élevés que ceux des établissements traditionnels. D'après une enquête réalisée en 2015 par l'association de consommateurs CLCV, les frais bancaires annuels varient de 8 à 46 €, selon le profil du client, dans les banques en ligne. Alors qu'ils s'élèvent entre 66 et 209 € dans les banques traditionnelles. Un écart qui s'explique surtout par la gratuité de la carte bancaire (seule Monabank la facture, compter 24 €/an pour une Visa standard). Une belle économie au regard des tarifs pratiqués par les banques traditionnelles (en moyenne, 40 € pour une carte Visa classique ou MasterCard et 130 € pour une Visa Premier ou Gold MasterCard). Cette gratuité est toutefois subordonnée à certaines conditions. Pour obtenir une Gold MasterCard ou une Visa Premier, il faut répondre à des critères de revenus (gagner au moins 1800 € nets/mois chez Boursorama, 1800 € chez BforBank, 2300 € chez Fortuneo ou 2400 € chez Hello Bank), disposer d'une épargne suffisante dans l'établissement (5000 € chez Boursorama, 6000 € chez BforBank, 15.000 chez Fortuneo) ou s'engager à verser 750 € par  mois sur son compte chez ING Direct.

De plus, les opérations courantes sont presque toutes gratuites dans les banques en ligne, à quelques exceptions près. Ainsi, l'assurance perte et vol de la carte coûte autour de 20 € par an chez Fortuneo, Hello Bank, Soon ou BforBank, et les retraits réalisés en dehors de la zone euro sont facturés de 1,99 à 2,7 % par opération.

Leurs services sont-ils à la hauteur?

C'est un autre point fort des banques en ligne. Tout d'abord, les conseillers sont disponibles dans des plages horaires très larges, le plus souvent entre 8 heures et 21 heures, voire 22 heures, 6 jours sur 7 (coût d'un appel local). Ils sont joignables par téléphone, mail et aussi par messagerie instantanée, Facebook ou Twitter pour certaines d'entre elles. Toutes les opérations courantes peuvent être effectuées en ligne (consultation de compte, virements ou encore modification des plafonds de retrait ou de paiement de carte bancaire chez Boursorama, BforBank et Fortuneo). Les clients d'Hello Bank (BNP Paribas) et de Monabanq (groupe Crédit mutuel-CIC) peuvent déposer leurs chèques ou leur argent liquide aux distributeurs automatiques de billets (DAB) des réseaux bancaires de leur banque mère. Les autres doivent envoyer les chèques par La Poste.

Toutefois, pour faciliter la vie de leurs clients, les banques en ligne offrent une panoplie de services pratiques. Monabanq propose un bordereau numérique à remplir sur son espace client, qui permet l'encaissement d'un chèque avant même que la banque ne l'ait reçu. De son côté, l'application Bcheck de BforBank donne la possibilité de scanner et d'enregistrer son chèque en quelques clics avant d'avoir à l'envoyer.

Autre service innovant: Fortuneo et Boursorama permettent, sur leur site, d'éditer et d'envoyer un chèque au destinataire de son choix (le service est facturé au coût du timbre). Ces deux établissements sont également aujourd'hui les seuls à proposer à leurs clients l'agrégation de comptes. Cette fonction permet de rassembler tous les comptes bancaires du client, même ceux d'un autre réseau, au sein d'une même interface logicielle, afin d'en avoir une vision d'ensemble.

Et en matière d'épargne et de crédit?

C'est sans doute leur point faible. L'offre d'épargne des cyberbanques n'est pas à la hauteur des établissements classiques. À l'exception de Boursorama, ces banques ne proposent pas toute la gamme des produits réglementés (plan d'épargne logement, plan d'épargne populaire…), ni celle des produits destinés aux jeunes (livrets jeunes, prêt étudiant…). À l'inverse, elles disposent souvent de contrats d'assurance-vie très compétitifs et de très bons services de courtage en ligne d'actions ou d'OPCVM, à des coûts très bas. Quant au crédit, il s'agit d'une offre récente. Désormais, on peut obtenir un emprunt immobilier chez Boursorama, Hello Bank et ING Direct, et un crédit à la consommation chez Boursorama, Hello Bank et Monabanq.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le lundi 21 sept 2015 à 10:07

    j'ai failli passer chez Boursorama mais il me fallait gagner > 5000 euros par mois ! alors j'ai choisi autre chose .....

  • Spineur le samedi 19 sept 2015 à 23:07

    Les services des banques en ligne sont au niveau de leur cout: "very cheap"

  • M5005891 le samedi 19 sept 2015 à 14:02

    Y aura toujours des pigeons content de se faire plumer.Moi je suis passé chez BOURSORAMA depuis plusieurs années, et j'en suis extrêmement satisfait, même avec des déplacements jusqu'en Australie, jamais de souci. Je conseil et recommande vraiment.

  • VALKORO le samedi 19 sept 2015 à 11:14

    Je suis au crédit mutuel et je paie plus de 300 euros pour ma carte world élite, par contre c'est une vraie world élite contrairement à une banque en ligne qui en propose une gratuitement mais qui est plutôt une carte basis avec la couleur de la world élite. Je resterai au crédit mutuel, mais chacun fait ce qu'il veut ou ce qu'il peut.