Quels sont les travaux à la charge d'un locataire ?

le
0

FAIS-MOI UN DESSIN - Le locataire doit entretenir son logement et rembourser les dégradations. Mais, le bailleur est lui aussi tenu de payer certains travaux. Tour d'horizon en trois coups de crayon des droits et devoirs de chacun.

Les litiges opposant un locataire au propriétaire du logement ne sont pas rares. Pourtant les règles sont claires. Pendant la durée du bail, le locataire doit entretenir son logement et effectuer lui-même les réparations courantes, comme remplacer une vitre cassée. Ou ramoner la cheminée, s'il l'utilise. Mais, s'il dégrade le logement, et casse par exemple un évier récent, une porte, il devra aussi les remplacer. S'il refuse, le propriétaire pourra conserver la caution à la fin du bail pour se rembourser ou faire jouer l'assurance loyers impayés s'il a souscrite une.

Si le locataire veut réaliser de gros travaux pour améliorer son cadre de vie, comme abattre une cloison pour agrandir une pièce, ou construire une salle de bains par exemple, il devra obtenir un accord écrit du bailleur. Sinon, il prend le risque de ne pas être indemnisé par le propriétaire. Ou de devoir remettre le logement dans l'état dans lequel il se trouvait à son arrivée. Ce qui peut coûter cher.

Le locataire ne doit pas payer les réparations liées à l'usure du temps

En revanche, le locataire ne doit pas payer les réparations liées à l'usure du temps, comme la peinture qui s'écaille par exemple ou le remplacement d'une vieille chaudière ou de tout autre matériel vétuste. Idem pour les réparations importantes ou celles liées à un vice de construction.

Le locataire doit bien sur payer son loyer, les charges et doit également assurer son logement. S'il n'est pas assuré, le contrat de location peut-être résilié.

Pour aider locataires et bailleurs à s'y retrouver, la loi Alur a prévu un contrat de bail de location type, accompagné d'une importante notice d'information de plusieurs pages sur les droits et les devoirs des locataires et des bailleurs. Il devrait bientôt en application. En attendant, vous pouvez consulter le site de l'agence nationale pour l'information sur son logement (Anil) permet de s'y retrouver. (www.anil.org).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant