Quels scénarios pour cet OM/OL ?

le
0
Quels scénarios pour cet OM/OL ?
Quels scénarios pour cet OM/OL ?

Comme d'habitude, le match entre les deux Olympiques s'annonce indécis. Abonnée aux matchs nuls depuis quelque temps, la rencontre présente tout de même plusieurs scénarios possibles.

Scénario 1 : Le remake de 2009


Comme toujours pour un Marseille-Lyon, l'ambiance est électrique. Dès les premières minutes, l'intensité est maximale et il suffit d'un but pour mettre le feu aux poudres niveau tableau d'affichage. Dès la troisième minute, Miralem Ferri inscrit un but fantastique. Contrôle de la poitrine, frappe sous la barre, rien à dire. Même si Souleymane Rekik égalise plutôt vite de la tête sur corner, les Lyonnais gardent le contrôle du match en reprenant l'avantage très vite par l'intermédiaire de Sydney Kalulu, parti du milieu de terrain. Les Marseillais sont dominés, mais heureusement pour eux, Hugo Lopes commet une bourde sur un frappe lointaine de Benoît Vainqueur. À la pause, le score est de 2-2 et ce n'est que le début. Au retour des vestiaires, Baky Sarr redonne l'avantage à l'OM d'un but acrobatique, bientôt imité par Gomisao. À un quart d'heure du terme, tout le monde voit Marseille vainqueur. Mais c'était sans compter le doublé subtil de Lisandro Cornet pour remettre les deux équipes à égalité. Dans le temps additionnel, Michel Darder et Mamadou Thauvin aggravent le score pour leurs équipes respectives. 5-5, du jamais vu. Enfin, presque.

OM 5-5 OL
Buts : Rekik, Vainqueur, Sarr, Gomis et Thauvin pour Marseille // Ferri, Kalulu, Cornet (x2) et Darder pour Lyon



Scénario 2 : La Toliss' numéro 10


Face à des Marseillais une nouvelle fois stressés au Vélodrome, les Lyonnais ne tardent pas à prendre le dessus dans le match. Bruno Génésio a reconduit son 3-5-1-1 et ses hommes bouffent complètement leurs adversaires au milieu de terrain. Constamment en surnombre dans ce compartiment du jeu, les Lyonnais récupèrent très haut et font énormément courir les Marseillais. Déboussolés et constamment en retard, Vainqueur et Zambo-Anguissa multiplient les fautes grossières, notamment sur Corentin Tolisso, inarrêtable. Fort…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant