Quels scénarios pour ce PSG/OL ?

le
0
Quels scénarios pour ce PSG/OL ?
Quels scénarios pour ce PSG/OL ?

Toujours aussi habile quand il s'agit de faire de grandes déclarations pour protéger son groupe à l'approche des gros matchs, Jean-Michel Aulas a affirmé que l'OL ne jouerait pas à fond son quart de finale face au PSG. Et a même donné quelques pistes sur le déroulé de la rencontre.

  • Lyon ne joue pas son quart de finale. Mais alors pas du tout.


    Au final, Jean-Michel Aulas ne mentait pas. L'Olympique lyonnais décide de se concentrer uniquement sur le derby à venir, ce dimanche. À une heure du coup d'envoi au Parc des Princes, la composition de Bruno Génésio tombe. Avec Gorgelin dans les buts, une défense à cinq, dont une charnière Rose – Koné – Yanga Mbiwa, Rafael et Bedimo sur les ailes, l'OL part déjà avec un handicap majeur. Au milieu de terrain, "Mobylette" décide de donner du temps de jeu à quelques jeunes qui n'ont pas encore goûté aux joies du haut niveau. Le milieu est donc composé de Gaëtan Perrin, Olivier Kemen et Arnold Mvuemba, ici pour encadrer les jeunes pousses. Devant, la tâche d'aller déstabiliser la défense parisienne est confiée à Labidi et Cornet. Après un quart d'heure de jeu convaincant, les Gones prennent l'eau. Aurier, le Z, puis Cavani trouvent tous les trois le chemin des filets en seulement vingt minutes. À la mi-temps, Génésio ne change pas son équipe, et les Lyonnais encaissent deux nouveaux buts dès le retour des vestiaires. Les entrées de Lucas Mocio dans les bois et Kalulu devant ne changent rien à la situation. Au final, les Gones s'inclinent 5-0. Jean-Michel Aulas est surpris : " Faire aussi bien qu'en championnat avec une équipe de jeunes du centre, c'est vraiment la preuve que l'institution OL se porte très bien. "

  • Lyon crée l'exploit, Beauvue se rachète


    Les followers de JMA le savaient depuis le début, cette déclaration au CFC n'était rien d'autre qu'un coup de bluff pour éloigner l'attention des médias de l'équipe. Au coup d'envoi, Génésio aligne sa meilleure équipe possible. Avec Lopes, Jallet, Jo Ferri et le désormais très hype Rachid Ghezzal. Comme depuis le début de l'année 2016, les supporters lyonnais sont surtout ravis de retrouver l'indispensable Samuel Umtiti, qui, à seulement 22 ans, tient sa défense d'une main de maître. C'est d'ailleurs ce même Umtiti qui inscrit le premier but de la rencontre d'une frappe lourde après…




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant