Quels risques pour votre épargne en cas de nouvelle crise ?

le
1
Faut-il craindre qu'un krach boursier mette en péril vos banques et vos assureurs ? banque-Chypre-(©P-Baz-AFP)
Faut-il craindre qu'un krach boursier mette en péril vos banques et vos assureurs ? banque-Chypre-(©P-Baz-AFP)

Depuis la crise financière de 2008, les boucliers protecteurs pour les épargnants français ont été renforcés à travers le FGDR (fonds de garantie des dépôts et de résolution, couvrant les banques et les prestataires de services d’investissement) et le FGAP (fonds de garantie des assurances de personnes), sans compter la garantie d’Etat sur les Livrets A, LDD et Livrets d’épargne populaire.

Aujourd'hui le FGDR dispose de 3 milliards d'euros de réserves pour dédommager en cas de faillite les déposants jusqu’à un maximum de 100.000 euros sur leurs dépôts bancaires, comptes à terme, PEP, PEL et autres livrets (que le livret A, LDD et LEP garantis par l’Etat), et jusqu’à 70.000 euros en cas de disparition des titres boursiers. De son coté le FGAP dispose de 700 millions d’euros pour dédommager les titulaires d’assurances vie et produits de capitalisation jusqu’à 70.000 euros, auxquels s’ajoute une prise en charge des rentes à hauteur de 90.000 euros. Tout cela par établissement et par personne.

Ces fonds du FGDR et du FGAP seraient-ils suffisants pour rembourser des épargnants en cas de faillite d’un établissement ?

Non, il suffirait de 30.000 titulaires de comptes bancaires et de plans d’épargne bancaire à 100.000 euros pour absorber le FGDR ! Et les réserves du FGAP sont encore plus faibles alors que le total des engagements

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.