Quels coachs en P pour les autres clubs de Premier League ?

le
0

Ce week-end, on a appris, entre autres, que José Mourinho était maudit face aux entraîneurs dont le nom commence par P. De quoi donner quelques idées aux autres clubs de Premier League.

Claude Puel

Après une très belle saison avec les Aiglons, ponctuée d'une 5e place au classement final, Claude Puel est un homme courtisé. Seule condition pour son arrivée dans son nouveau club, il souhaite absolument prendre Hatem Ben Arfa dans ses bagages. En effet, entre les deux hommes, une relation père-fils s'est créée, depuis que le prodige a enfin lancé sa carrière, et décroché un ticket pour l'Euro à l'issue de sa saison niçoise. Après avoir refusé la Juve, puis Dortmund, Puel trouve chaussure à son pied et va rassurer Hatem : "Bournemouth, c'est Nice en Angleterre. La plage, le maillot rouge et noir... tu va voir, on va s'éclater !" Ainsi, les deux compères débarquent dans un club ambitieux, mais pas trop. Bref, un club pour eux. Revanchard, Ben Arfa claque 8 buts lors des 6 premières journées, mais son genou fait la rencontre des crampons de Lee Cattermole, une semaine avant la réception de... Chelsea. Pas grave, au courant de la malédiction des P, Puel joue son va-tout et titularise d'entrée son fils Paulin, qui claque un quintuplé. L'Angleterre a son nouveau Thierry Henry, la France, encore une fois, a laissé filer son incroyable talent.

Ghislain Printant

Monk parti à Madrid pour remplacer Benítez, les dirigeants de Swansea se mettent à chercher son successeur. Et les Gallois tombent rapidement sous le charme de Ghislain Printant, son côté "seul contre tous" et sa capacité à défendre le patrimoine culturel particulier de son club. Le contrat est donc rapidement signé. Seul souci, et de taille, Printant ne comprend et ne parle pas un mot d'anglais, deux jours avant son premier match. Pas grave, les dirigeants des Swans ayant entendu parler d'un excellent traducteur francophone. Ainsi, la veille du match face à Chelsea, Fabrice Olszewski débarque en conférence de presse complètement pété après s'être enfilé six ou sept gin'to, et éclipse Mourinho de deux ou trois soupirs bien sentis. Devenu une star des tabloïds, ainsi qu'un phénomène YouTube, l'ancien traducteur de Bielsa attire toute la lumière sur lui, au point de prendre les rênes du club à la trêve hivernale. Le début d'une belle carrière. En 2022, Olszewski, sous la chaleur de Lusail, est porté en triomphe par Bouna Sarr, qui vient d'offrir à la France sa deuxième étoile.

Franck Passi

Pistonné par Florian Thauvin,…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant