Quels billets conserver ? Les conseils des numismates

le
1
Les spécialistes des monnaies affirment que les billets les plus prisés sont le «20 francs de Debussy» et le «50 francs de Saint-Exupéry».

Michel Prieur, spécialiste des monnaies au sein la Compagnie générale de Bourse, se veut prudent: avec 50 millions de coupures encore en circulation, «il ne faut pas donner de faux espoirs aux gens: les chances d'avoir un billet rare dans son porte-monnaie restent infimes». Infime ne signifie pas impossible, mais celles et ceux qui seraient tentés de conserver leurs vieux billets de francs dans l'espoir de réaliser une bonne affaire doivent savoir qu'ils prennent un risque. Les offres exceptionnelles proposées par certaines boutiques de numismatique (130 euros contre un 100 francs Cézanne ou 400 euros contre un 20 francs Debussy absolument neuf) ne doivent pas faire oublier que seuls les spécimens les plus inhabituels trouvent grâce aux yeux des collectionneurs.

«Les collectionneurs sont un peu fétichistes»

«Lesbillets rares appartiennent souvent à des séries présentant des défauts de fabrication»,explique Fabrice Walther, gérant de la société de numismatique SARL Walther.Des erreurs révélées, par exemple, par un mouton qui n'est pas à sa place sur le 50 francs Saint-Exupéry ou une tour penchée sur le 100 francs Gustave Eiffel. Les autres coupures ayant une forte valeur sont celles faisant partie des premières impressions d'un type de billet, reconnaissables par les numéros de série A ou 001. «Les collectionneurs sont un peu fétichistes. Plus un billet est proche de la première émission, plus il est recherché»,explique-t-il.

Mais surtout, un billet neuf, c'est-à-dire non plié, non froissé et non déchiré, a toutes les chances de voir son prix grimper une fois la date du 17 février expirée.«Certains spécimens entièrement neufs peuvent valoir jusqu'à 1500 euros. Mais, si l'on est en possession d'un billet lambda, mieux vaut le ramener à la Banque de France, il n'a presque aucune chance de prendre de la valeur»,estime Fabrice Walther. «À moins que certains spécimens ne présentent des défauts de fabrication», ajoute-t-il.

Deux types de billets sont plus spécifiquement prisés, «le 20 francs Debussy et le 50 francs Saint-Exupéry»,explique Michel Prieur. Dans le détail, les séries rares pour le 20 francs Debussy correspondent aux numéros A26, A31 et A64. «Même abîmés, ces spécimens peuvent valoir 30 euros l'unité. Il faut également garder les coupures imprimées avant 1990. Les dernières séries, en revanche, n'ont que peu de valeur», estime Fabrice Walther. Quant au 50 francs Saint-Exupéry, «il est important de garder les séries 17 et 74».Un certain nombre de sites Internet ont d'ores et déjà recensé les coupures les plus rares ainsi que les principaux défauts de fabrication. De quoi susciter des vocations de numismate à quelque jour de la disparition du franc.

LIRE AUSSI:

» Sortir de l'euro détruirait jusqu'à un million d'emplois

» Que faire de vos derniers billents en francs

» Encore 7 semaines pour changer ses francs

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmike1 le dimanche 12 fév 2012 à 00:07

    le debussy torche mieux que le St exupery ...