Quelques idées pour apprendre l'architecture aux plus jeunes

le
0

Ateliers, cours, spectacles, livres... il y a 1000 façons de faire découvrir et apprécier l’architecture aux enfants. Le Figaro Immobilier vous propose quelques pistes en attendant la première Journée de l’architecture à l’école.

L’architecture, il n’y a pas d’âge pour y prendre goût. À l’occasion des vacances scolaires, bon nombre d’activités sont proposées aux plus jeunes pour s’amuser à construire tout en apprenant quelques rudiments techniques ou en découvrant le vocabulaire ou les réalisations d’architectes de renom. Et après les vacances, les opportunités ne manquent pas non plus, comme le montre notre sélection.

Des ateliers, au musée et ailleurs

Tout naturellement, la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris, propose toute l’année des ateliers, visites animées et stages (dès 7 ans), le samedi et tous les jours pendant les vacances scolaires. Et, en bonus, des ateliers anniversaire ou d’autres réalisés à la demande, le week-end.

Par ailleurs, toujours dans la capitale, l’Ordre des architectes d’Île-de-France soutient «l’Atelier des p’tits archis» organisé par Melle Féfé chaque mercredi du mois, ainsi que pendant les vacances scolaires aux Récollets. Prochains thèmes abordés: Big Ben, London Eye, la tate Modern puis la plus haute tour de Londres, The Shard. Et un samedi par mois, activité en duo parents-enfants, la prochaine (le 19 novembre) étant consacrée au magicien d’Oz.

Et dans les classiques, le centre Kapla reste une valeur sûre. Ce lieu consacré aux célèbres petites planchettes de bois accueille les enfants et leur soif de construction les mercredis et samedis ainsi que durant les vacances scolaires. En plus du centre «historique» de Paris, Lyon accueille désormais aussi les apprentis bâtisseurs tandis que Nantes dispose d’un centre Kapla itinérant.

À l’école des (jeunes) architectes

Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Paris est sans doute le seul en France à avoir créé son École d’architecture pour enfants. Ce centre propose après la classe des cours les mercredis et samedis, ainsi que des stages pendant les vacances scolaires, organisés pour cinq tranches d’âges (6-8 ans, 9-10 ans, 11-12 ans, 13-14 ans et 15-18 ans) par des architectes professionnels. Parmi les objectifs affichés par cette école: acquérir une culture de la ville, porter un regard curieux sur l’environnement bâti, comprendre et accepter les besoins et les usages de chacun dès le plus jeune âge. (Renseignements et inscriptions en ligne)

L’architecture devrait d’ailleurs être plus présente très bientôt dans les écoles primaires. Entre le 3 et le 15 novembre, se tiendra en effet la première Journée nationale de l’architecture dans les classes. L’initiative n’en est encore qu’à son «édition-pilote» et sera limitée cette année aux classes de CM1 et de CM2 des Pays-de-la-Loire. Ils auront l’occasion de parler, de redessiner les places, les rues, les immeubles et les habitations grâce à des supports pédagogiques conçus pour eux par le réseau des maisons de l’architecture. Et, vraisemblablement, dès 2017 la manifestation devrait être élargie à l’ensemble du territoire.

Se construire une bibliothèque de bâtisseur

La manière la plus simple et la plus largement accessible de sensibiliser les enfants à l’architecture reste le livre, avec un très large éventail de possibilité. On pourra, par exemple, opter pour «Dessine-toi une maison» (Nathan), un album malin pour permettre aux enfants dès 9 ans de concevoir la maison de leurs rêves. L’occasion de faire le plein d’éléments architecturaux sans oublier quelques références aux styles des différentes époques et aux grands maîtres de l’architecture. Et pour les 10-13 ans, un condensé d’architecture «De la hutte au gratte-ciel» de Luc Savonnet qui montre la variété des bâtiments selon les continents, dans la collection Les Encyclopes (Milan).

Pour ceux qui auraient un appétit plus spécifique pour l’œuvre du génial Antoni Gaudi, ils pourront opter pour «Gaudi le génie et son art», de David Hawcok. Un livre pop-up avec quelques-unes des réalisations les plus marquantes de l’architecte catalan en 3D: la Casa Batlló et la Casa Milà ou les flèches de la Sagrada Família. Et pour les Parisiens, l’intéressant «Dehors, dedans, Ce que cachent les façades parisiennes» d’Anne Ruelland et François Cussion, en coédition avec la Cité de l’architecture. Une vingtaine d’exemples pour confronter façades et intérieurs de bâtiments emblématiques.

En version jeu vidéo

Véritable prolongement numérique des jeux de construction, le jeu vidéo Minecraft ouvre des horizons infinis à tous les bâtisseurs. Des perspectives tellement vastes que l’on risque de s’y perdre. D’où ce tutoriel, bienvenu: Le guide du bon architecte qui détaille aussi bien comment choisir son terrain, que les différents styles de construction, l’art de se distinguer des autres ou les choses à ne jamais faire. Incontournable pour les bâtisseurs numériques.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant