Quelles sont les garanties de prévoyance ?

le
2

La prévoyance est par définition une assurance visant à protéger l'assuré face aux conséquences des aléas de la vie. Du décès à l'invalidité en passant par la dépendance, les réponses apportées par ces contrats diffèrent pour chaque situation.

Les risques couverts par la prévoyance
Les risques couverts par la prévoyance

Les types de prévoyance

Les contrats de prévoyance se déclinent à l'infini chez les assureurs. Mais on peut retenir que quatre grands domaines de prévoyance existent :

  • - le décès : le plus fréquent, il s'agit de subvenir aux besoins de la famille en cas de décès de l'assuré ;
  • - l'incapacité : elle offre une couverture en cas d'arrêt de travail ;
  • - l'invalidité : elle diffère de l'incapacité. L'incapacité désigne un arrêt momentané de travail. L'invalidité couvre un arrêt permanent, en raison d'un handicap.
  • - la dépendance : elle intervient en cas de perte d'autonomie.


On se rend ainsi compte que la prévoyance compense avant tout des pertes de revenus. Elle peut cependant avoir d'autres utilités.

Par exemple, si la dépendance amène une baisse des revenus, elle engendre aussi des coûts supplémentaires : l'embauche d'une aide à domicile, l'aménagement du logement… Ces contrats peuvent les prendre en charge. De la même façon, un contrat de prévoyance a la capacité de couvrir des risques aussi larges que les accidents domestiques, une hospitalisation ou des obsèques. Tout dépend de ce que comprend ou non votre contrat.

Par ailleurs, certains contrats agissent également comme des complémentaires. Il existe ainsi des prévoyances retraite, qui servent à se constituer un supplément de revenus une fois parti.

Une prévoyance pour les pros

Une entreprise a elle aussi la possibilité de souscrire à une prévoyance pour la totalité ou une partie de ses employés (à condition qu'elle ne fasse aucune distinction de sexe, d'âge, etc.).
L'avantage est de mutualiser les frais et les risques, ce qui réduit le coût général des garanties.

Dans le cas d'une convention collective, les garanties proposées sont sensiblement les mêmes : le décès, l'invalidité ou l'arrêt maladie y sont inclus. Toutefois, ces garanties diffèrent dans le détail : chaque convention est mise au point par la société (le dirigeant, qui peut demander la participation des employés et des acteurs syndicaux). De cette façon, elle obtient une protection personnalisée, qui s'adapte aux risques que l'activité présente.

Faut-il privilégier certaines garanties ?

Comme une entreprise, vous pouvez faire évoluer la protection pour laquelle vous avez opté.
Avant de signer, il est impératif de savoir quels risques vous encourrez dans votre vie personnelle et professionnelle. Il est évident qu'une protection décès est plus utile si vous exercez une activité dangereuse.

Trucs et astuces

Prêtez une attention particulière au délai de carence. Celui-ci correspond à la période entre le moment où l'aléa survient et celui où vous commencez à être remboursé. Le délai de carence peut être de plusieurs mois, ce qui posera des problèmes financiers à plus ou moins long terme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Eledees le mardi 22 déc 2015 à 07:36

    L'école a assez de boulot comme ça avec l'enseignement, il serait bon que les parents remplissent enfin leur rôle dans l'éducation et l'autorité .

  • b.renie le mardi 22 déc 2015 à 06:33

    Gérer une vie d'adulte et ses risques est une responsabilité que d'aucun méconnaissent par inconscience. Les risques évoqués peuvent être impromptus mais ils peuvent aussi être provoqués par des comportements non réfléchis. Il serait bon que des heures de formations soient programmées dans le parcours scolaire pour préparer les jeunes à se conduire en adulte. Gestion d'un budget, comportements physiques risqués :alimentation activités physiques médicamenteuses etc