Quelles seront les élites françaises de demain ?

le
2
La plupart des personnalités sélectionnées dans ce livre sont passées par la sphère publique.
La plupart des personnalités sélectionnées dans ce livre sont passées par la sphère publique.

Dans 100 personnalités de demain, les auteurs ont rencontré les futures élites du pays, essentiellement des inconnus promis à un bel avenir, qui se sont livrées en toute simplicité, avant que leur communication ne soit gérée par des professionnels. Parmi elles, Emmanuel Macron, devenu entre-temps ministre de l'Économie et de l'Industrie, une preuve de la pertinence de la sélection des auteurs.

Rencontre avec Romain Chetaille, co-auteur et directeur des Éditions du pouvoir :

Le Point.fr : Quel est votre parcours ?Romain Chetaille : Je dirige depuis dix ans les Éditions du pouvoir, maison d'édition spécialisée dans l'information politique, biographique et parlementaire. La passion de la "chose publique" me vient d'assez loin, de mes années d'études. Nous avons travaillé sur ce livre avec Joseph d'Arrast, journaliste au sein de notre rédaction.Qu'est-ce qui vous a poussé à réaliser cet ouvrage ?

Nous publions chaque semaine le portrait d'une personnalité dans "La lettre du pouvoir". L'idée était de reprendre les portraits publiés ces deux dernières années et ainsi donner aux lecteurs une vue d'ensemble sur les décideurs de demain. Ce qui nous intéresse, c'est de trouver des personnalités qui ne sont pas encore médiatisées par la presse "grand public", et qu'elles se racontent avant que leurs paroles ne soient "sous contrôle" et ne répondent à des règles de communication bien établies. ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsdm le lundi 17 nov 2014 à 11:54

    Ne pas confondre élites de demain avec des futurs politiques ou fonctionnaires ou journalistes les trois se soutenant mutuellement

  • M4709037 le lundi 17 nov 2014 à 11:44

    élites de demain ? où sont celles d'aujourd'hui ? lorsque l'on voit ce qu'est notre société avec ses prétendues élites ce genre de presse qui élit "les élites de demain" n'est que prétention orgueilleuse pour vendre du papier.