Quelles perspectives de rééquilibrage pour le marché pétrolier ?

le
0

Selon l'Agence internationale de l'énergie, le marché pétrolier ne devrait pas se rééquilibrer dans les prochains mois. Il faudra vraisemblablement attendre l'été 2017.

Le rééquilibrage du marché repoussé

Après avoir initialement prédit un rééquilibrage du marché pétrolier pour la fin de cette année, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) est revenue sur ses dires. Selon l'organisme, la production de pétrole ne s'ajustera pas à la demande avant l'été 2017. Avec un prix du baril inférieur à 50 dollars début septembre, l'agence s'attendait à une réduction de l'offre et une forte hausse de la demande. Or, elle remarque que c'est l'inverse qui se produit.

Faible demande, hausse de l'offre

En effet, la croissance de la demande de pétrole a été globalement faible au troisième trimestre, même les deux plus grands importateurs (l'Inde et la Chine) ayant réduit leur consommation. Parallèlement, l'offre reste très abondante, l'OPEP alimentant toujours le marché de façon conséquente : 33,47 millions de barils par jour ont été pompés en août (soit 930 000 de plus par rapport à l'an passé). Par ailleurs, de nouveaux puits offshore ont vu le jour au Brésil et le gisement géant de Kashagan (Kazakhstan) doit entrer en exploitation sous peu, ce qui contribuera à l'accroissement des stocks dans les mois à venir.

Chute des cours du pétrole

Les déclarations de l'AIE ont eu pour effet la chute des cours du pétrole. À la mi-septembre, le baril de Brent de la mer du Nord était tombé à 47,43 dollars, tandis que le light sweetcrude (WTI) s'échangeait à 45,29 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant