Quelles clauses pour les joueurs de football ?

le
0

Le Milan a jugé bon d'insérer, selon les médias italiens, une clause anti-dérapage au contrat de Mario Balotelli, de retour à Milanello. Une initiative tendant à canaliser Super Mario sous peine de sanction financière qui pourrait bien s'étendre à d'autres joueurs.

Clause du cordon coupé

Maman par ci, maman par là : la carrière d'Adrien Rabiot ne cesse d'être marquée par les coups de sang et autres vexations de Véro. Son gamin pas assez payé, la chair de sa chair réduite à un second couteau au milieu d'un effectif de stars, elle a souvent sorti les crocs, n'hésitant pas à jouer de la gueulante devant Nasser. Des conflits permanents qui restent pour l'instant sans grand impact sur la carrière du jeune milieu, toujours coincé sur le banc avec certes, un meilleur salaire, mais des velléités de départ sans cesse contrariées. L'AS Roma, club le plus actif concernant sa venue, s'est d'ailleurs découragée après de nombreuses tentatives. Et si d'aventure, le club de la Louve parvient, un jour, à faire signer le jeune bouclé, il ferait bien d'apposer sur le contrat de Rabiot une clause signifiant une distance de quelques centaines de kilomètres entre le fiston et cette mère omniprésente. La couveuse a fait son temps.

Véronique Rabiot

Clause anti-égotrip

La tête lourde, l'estime sans faille, la langue delonesque, Samuel Eto'o a traversé le temps sans jamais se départir de cette prétention à toute épreuve. Et si Nicky Minaj met désormais tout en œuvre pour se faire une place sur le trône du gros boulard, Samuel dispose d'une longueur d'avance : "Je n'ai rien à prouver , je suis Samuel Eto'o " affirmait-il d'ailleurs avec à propos en 2014. Surtout, comment oublier cette interview devenue mythique sur BeIN Sport, où le Camerounais s'était mué en grand prédicateur : "C'est moi, à la mi-temps en 2006, qui ai parlé dans le vestiaire alors que l'on perdait face à Arsenal lors de la finale de la Ligue des champions. Ce n'est pas l'entraîneur Frank Rijkaard. J'ai parlé et, quand on est revenu, on a vu un autre Barça et on a gagné.". Du coup, pour Samuel, et en cas d'énième retour en Europe, certaines conditions sont à poser : interdiction de parler de soi à la troisième personne, de s'exprimer dans une veste taillée dans du croco togolais, mais aussi d'évoquer tout ancien coéquipier. Pour le bien de tous, du football,…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant